Archives par mot-clé : une

International Workshop « Radical(ised) Ideologies in the 21st Century »- MFO, 15/06/2021

HiSoPo vous informe de la tenue d’un workshop international intitulé « Radical(ised) Ideologies in the 21st Century: Conservatism, (Neo)Liberalism, (Neo)Fascism revisited » organisé par la Maison Française d’Oxford, avec le soutien d’OxPo et du Cevipof, et qui se tiendra le 15 juin 2021.
 

Presentation

The election of Donald Trump in 2016 in the United States and the weight of various intellectuals and activists united under the label ‘alt-right’ in his campaign and during the beginning of his term of office, the unlikely populist alliance formed in Italy between the Northern League and the 5-Star Movement, or the constitution in France by Marion Maréchal of an institute of social, economic and political sciences: all of these elements show that cultural hegemony appears to be the condition of possibility for political conquest.

Whilst many studies have been dedicated to Conservatism, (Neo)Liberalism, (Neo)Fascism, in their intellectual content and in their practical realization, this event aims to investigate the ways in which these ideologies are being reshaped and reinvented nowadays, in Europe and the United States. It gathers major and creative scholars particularly interested in the new conceptual, rhetorical and historical components which frame and shape them in the 21st century in both comparative and transnational perspective. Given the reconfigurations of right-wing movements but also the growing porosity between the right, the far-right and the left as illustrated by the phenomenon of « left conservatism » or the appeal to left populism, where do each of the ideologies begin and what are their forms? How does the « extreme » become « mainstream » and conversely how is the « mainstream » moving into the « extreme »? What are the specificities of each ideology and how do they interact? How to account for the growing role played by gender, sexuality and race and to what extent are they specifically at stake nowadays compared with ideological previous forms? How do the new media participate in their spreading and how do they modify them? These are some of the questions this workshop will aim to explore.

Programme

9.30am: Welcome. Pascal Marty, Director of the Maison Française d’Oxford
 
9.45am Panel 1: Ideologies and Discourses

Chair: Michael Drolet (Worcester College)
Edmund Fawcett ‘How to think and talk about the Hard Right in Europe and the US’
Eve Gianoncelli (Sciences Po/MFO): ‘On the Culture Battlefield: Conservatism as Metapolitics’
 
11.15am: Coffee break
 
11.30am Panel 2: New Forms of Reaction
Chair: Kalypso Nicolaidis (St Antony’s College)
Alan Finlayson (University of East Anglia): ‘Digital Political Reaction: the relationship between form and content in online conservatisms’
Nicholas Michelsen & Pablo de Orellana (King’s College): ‘Reactionary Internationalism and Climate Change’

1.00pm: Lunch

2.15pm Panel 3: Between the ‘Mainstream’ and the ‘Extreme’ (1)
Chair : Agnes Alexandre-Collier (Universite de Bourgogne/MFO)
David Renton (Garden Court Chambers): ‘Free speech and the Convergence of the centre and far-right in the US and UK’
Janet Jacobsen (Barnard College, Columbia University): ‘How Hegemony Works: From Right-Wing to Mainstream in the US’
 
3.45pm: Coffee break

4.00pm Panel 4: Between the ‘Mainstream’ and the ‘Extreme’ (2)
Chair: Yves Sintomer (MFO/Nuffield College)
Tamir Bar-On (Tec de Monterrey): ‘Fighting the Last War: Some Criticisms of the Literature on the Radical Right’
Joe Lowndes (University of Oregon): ‘The Growing Multicultural Right in the US’
 
5.30pm: Conclusion

JE « Éditer les philosophes », ENS de lyon, 17/06/2021

HiSoPo vous informe de la tenue de la journée d’études « Éditer les philosophes classiques au XIXe siècle en France : normes, canons, définition » co-organisée par Félix Barancy et Delphine Antoine-Mahut et qui aura lieu le 17 juin 2021 en visioconférence.

Vous trouverez le lien vers l’affiche et le programme de la journée d’études :

Avis de parution: « La mise en politique des idées », Politix, 126 (2), octobre 2019

 

J’ai le grand plaisir de vous informer de la parution du n° 126 de la revue Politix dont j’ai coordonné le dossier intitulé « La mise en politique des idées » et consacré à l’histoire sociale des idées politiques en milieu partisan.


Présentation

La recherche sur les partis a longtemps accordé une place prépondérante à l’étude de leur doctrine et des débats ou affrontements d’idées en leur sein. Toutefois, à partir des années 1980-1990, elle s’est davantage focalisée sur leur dimension « entrepreneuriale » et/ou organisationnelle avec, en France, une attention particulière accordée à l’étude des propriétés sociales et des pratiques des acteurs partisans. Ce « tournant sociologique » a été fécond, permettant de rompre avec la doxa réduisant la vie politique à la confrontation de visions du monde portées par des organisations partisanes et d’après lesquelles s’orienterait le vote des électeurs. Il a eu néanmoins pour effet un désinvestissement de l’étude des idées partisanes comme objet de recherche. Les différentes contributions réunies dans ce dossier visent précisément à rouvrir ce chantier de recherche en s’intéressant aux idées produites et appropriées en milieu partisan dans la période contemporaine, que ce soit dans les instances officielles de production et de diffusion idéelle du parti en tant que tel (secrétariats nationaux aux idées, revue intellectuelles partisanes, Écoles de parti), de groupements en son sein (clubs para-partisans, revues de courant, etc.) ou à ses marges (clubs, think tanks, fondations politiques, syndicats, Université, etc.). Il s’agit plus précisément d’étudier la mise en politique des idées, c’est-à-dire les processus par lesquels celles-ci sont produites, circulent et/ou sont appropriées en milieu partisan. Qui sont les acteurs produisant les idées partisanes ? Où sont-elles élaborées ou appropriées ? Quels usages les acteurs partisans en font ? Quelle valeur est accordée au débat doctrinal et à la production intellectuelle et quelles formes d’intellectualité sont valorisées dans l’économie générale des pratiques partisanes ? Quels sont les processus concrets par lesquels les acteurs partisans élaborent des idées dans le parti et/ou traduisent en son sein des idées produites en dehors ? Voilà autant de questions aussi simples que fondamentales auxquelles les contributions réunies dans ce dossier entendent répondre, ouvrant ainsi la boîte noire de la fabrique idéelle en milieu partisan.


Contributions

  • Thibaut Rioufreyt, « La mise en politique des idées. Pour une histoire sociale des idées en milieu partisan », pp. 7-35.

  • Nicolas Azam, « Entre « croyance économique » et contrainte partisane. Genèse et structuration de la section économique du PCF (1947-1961) », pp. 37-60.

  • Clémentine Fauconnier, « La mise en politique sans la mise en parti ? Le Centre de la politique sociale conservatrice comme entreprise doctrinale », pp. 61-83.

  • Mathieu Fulla, « Le parti, l’expert et les théories économiques. Le cas du Parti socialiste d’Épinay (1971-1981) », pp. 85-109.

  • Cécile Leconte, « La carrière militante du « grand remplacement » au sein du milieu partisan de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) », pp. 111-134.

  • Rafaël Cos, « La carrière de « la sécurité » en milieu socialiste (1993-2012). Sociologie d’une conversion partisane », pp. 135-161.


L’intégralité du dossier et du numéro (varias compris) est accessible gratuitement depuis le portail CAIRN via les abonnements institutionnels : https://www.cairn.info/revue-politix-2019-2.htm