Hugo Canihac

Doctorant au Centre Émile Durkheim (IEP de Bordeaux), doctorant associé au Centre Marc Bloch (Berlin) et membre du réseau « Saisir l’Europe/Europa als Herausforderung ».

Mon travail de thèse porte sur la formation du vocabulaire politique propre à l’Union Européenne. Si l’élaboration des concepts et théories des États-nations démocratiques modernes a fait l’objet d’enquêtes approfondies, la construction européenne n’a pas éveillé autant d’intérêt dans ce domaine. C’est pourquoi, partant des concepts aujourd’hui en usage pour le définir, ce travail se propose de comprendre par l’étude de leurs carrières comment ont été négociées et admises certaines façons de concevoir l’objet européen. L’enquête examine les usages en contexte de ces concepts, les processus de circulation entre les arènes de débats – en France et en Allemagne principalement – et les conditions de légitimation de certaines représentations de l’objet européen. L’enjeu est à la fois de réinscrire les concepts politiques de l’objet européen dans un temps long qui ne postule pas a priori une rupture avec le vocabulaire stato-national, mais aussi d’interroger la formation et le rôle des « savoirs de gouvernement » de l’Europe dans la circulation et la légitimation de ce vocabulaire. Les communications dont ce travail a fait l’objet à ce jour concernent tant les carrières de certains concepts (constitution, supranationalité) que les lieux d’élaboration et de négociation de ce vocabulaire (associations savantes).

Pour plus de détails, voir sa page Academia, son CV sur le site du Centre Émile Durkheim et sur le site du Centre Marc Bloch.

Groupe de recherche sur l'histoire sociale des idées politiques