Gabriel PÉRIÈS

Professeur de Science Politique à Mines-Telecom – Télécom École de management (Evry)

Docteur en Science Politique (HDR) et Docteur en Sciences de l’information et de la communication (Paris I Panthéon-Sorbonne)/ Double qualification.

Membre du Comité scientifique du LASCO/ Institut Mines Télécom depuis 2014.

Membre de la Chaire de recherche de l’Instiut Mines-Télécom Paris : Valeurs et politiques des informations personnelles depuis 2013.

Juge Assesseur / Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA) (2003-2015)

Depuis 2013-2015 : Professeur invité à l’UNTREF (Buenos Aires) et IUPFA (Buenos Aires). Enseignements dans le cadre des genocides Studies/ UNTREF et des usages des technologies de la surveillance (UNTREF et IUPFA).

Depuis 2008 : Professeur invité à l’Université de La Plata (Argentine). Enseignements assurés dans le cadre de la Maîtrise de Bioéthique Juridique de la Faculté de Droit de La Plata (UNLP), Argentine. Intitulés des cours : Tecnologías del control de los cuerpos. Seguridad y democracia. Technologies de contrôle des corps. Sécurité et démocratie.

Depuis 2004 : Enseignant au département Langues et Sciences Humaines (LSH) de Télécom Ecole de Management et de Télécom SudParis. Responsable des cours « Technologies de la sécurité : quels enjeux pour les démocraties aujourd’hui ? » et  « Norme et violence dans les sociétés modernes ».

Responsabilités éditoriales

– Membre du comité de rédaction de la revue Cultures et Conflits, Institut d’Etudes Politiques de Paris. Rédacteur en chef : Didier Bigo, maître de conférences des Universités à Sciences Po et membre du CERI.

– Membre du comité de lecture de la revue MotsLes langages du politique, (ENS Editions). Directeur : Paul Bacot, professeur de sciences politiques à l’IEP de Lyon.

Publications récentes

– « La confiance au prisme de la « sécurité nationale ». Une analyse critique à l’ère des réseaux numériques », Revue Hermès (ISCC /CNRS), P-A Chardel (dir.), mars 2014.

– De la lucha contra la delincuencia interior a la coalición de los Estados contra la subversión internacional: la normativa de la tecnología de identificación dactiloscópica, Revista de Derecho penal y Criminología, Año III, nº 8, septembre 2013, La Ley edit., Argentina, pp. 37-48.

– « La subversion prise par le bout des doigts. Aux origines policières du Plan Condór”, Politix, n°104, vol. 26, 2013, pp. 113-133.

Pour plus de détails, voir sa page wikipédia.

Groupe de recherche sur l'histoire sociale des idées politiques