Colloque: André Tosel, la raison au service de la pratique », 3-5 avril 2018, Nice

HiSoPo vous informe de l’organisation d’un colloque en hommage à André Tosel:

 

COLLOQUE 
« ANDRÉ TOSEL, LA RAISON AU SERVICE DE LA PRATIQUE »

Mardi 3, mercredi 4 et jeudi 5 avril 2018

Maison des Sciences Humaines et Sociales – Sud-Est, Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3 – Nice, Salle plate (amphi 031)

 

Les mardi 3, mercredi 4 et jeudi 5 avril 2018, le Centre d’histoire des philosophies modernes de la Sorbonne de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, la revue Actuel Marx et le Centre de Recherches en Histoire des Idées de l’Université de Nice co-organisent un colloque intitulé « André Tosel, la raison au service de la pratique », en hommage à André Tosel décédé le 14 mars 2017 à Nice.

Ce colloque a bénéficié de l’appui financier et logistique de la Commission Recherche de l’Université Côté d’Azur, de l’UFR LASH de l’université Nice Sophia-Antipolis, de l’axe 5 « Histoire des idées, des pratiques et des sciences » de la MSHS Sud-Est, de l’UFR de philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, du département de philosophie de l’Université de Liège, du laboratoire Logiques de l’agir de l’Université de Besançon, de l’association Les amis de la liberté, de l’Association des Amis de Spinoza, de la Fondation Gabriel Péri, d’Espaces Marx et du Cercle Condorcet 06.

 

André Tosel, décédé en mars 2017 était un philosophe engagé, attaché tout au long de son existence à faire vivre un marxisme critique puisant notamment dans le meilleur de la tradition italienne de ce courant de pensée ; il fut un des rares français à introduire et discuter les œuvres majeures d’A. Labriola et surtout d’A. Gramsci, ainsi par ailleurs que celles de Vico dont il fut un fin connaisseur. Il consacra sa thèse de doctorat d’état aux rapports entre religion, politique et philosophie chez Spinoza et contribua de façon décisive à de nouvelles lectures du philosophe en le mettant en miroir de Marx. Professeur de philosophie des universités de Besançon, Franche Comté, de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de Nice Sophia-Antipolis, dans lesquelles il occupa de nombreuses fonctions de directions administratives et scientifiques, il était un homme de collectif attaché à faire vivre le savoir, s’engageant dans la vie universitaire et politique, contribuant également de manière décisive au lancement et à l’animation de la revue Actuel Marx. Passionné par l’évolution des pensées contemporaines, il intervenait régulièrement dans des débats d’actualité, sous la forme de contributions dans L’Humanité ou dans des ouvrages destinés à un public large, tout particulièrement dans la dernière période sur les questions de sécularisation, de laïcité et de religion. Ce colloque pluridisciplinaire entend lui rendre hommage et aborder les différentes facettes d’une œuvre majeure, traversant un demi-siècle de vie intellectuelle.

ORGANISATEURS : 

– Jean-Numa Ducange, Maître de conférences en histoire contemporaine à Normandie Université Rouen, codirecteur de la revue Actuel Marx, directeur adjoint du GRHIS (EA 3831)
– Chantal Jaquet, Professeure de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice du Centre d’histoire des philosophies modernes de la Sorbonne (EA 1451)
– Mélanie Plouviez, Maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Côte d’Azur, directrice-adjointe du CRHI (EA 4318)

PROGRAMME :

Mardi 3 avril 2018

Université Nice Sophia Antipolis – MSHS Sud-Est
Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3
Salle plate

13h30-14h30: Accueil des participants et ouvertures

Philippe Büttgen (Directeur de l’UFR de philosophie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Alain Tassel (Doyen de l’UFR LASH de l’université Côte d’Azur)
Grégori Jean (Directeur du département de philosophie de l’université Côte d’Azur)

14h30-15h15: Conférence inaugurale

Jean Robelin (Professeur émérite de philosophie, UCA): Finitude et raison limitée: une unité sous-jacente de la pensée d’André Tosel

15h15 – 18h30 : PREMIÈRE SESSION – HISTOIRE DES MARXISMES

Présidence Philippe Büttgen (Directeur de l’UFR de philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

15h15-16h: Isabelle Garo (Professeure de philosophie en CPGE, Lycée Chaptal, Paris):  Relire Marx à l’âge du néolibéralisme

16h-16h45: Luc Vincenti (Professeur de philosophie, Université Montpellier III): Marx, Tosel et le travail humain

16h45-17h: Pause

17h-17h45: Stéphane Haber (Professeur de philosophie, Université Paris Nanterre): Comment faut-il aujourd’hui utiliser les catégories de la théorie politique ? A partir d’une remarque d’André Tosel

17h45-18h30: Jean-Numa Ducange (Maître de conférences en histoire contemporaine, Normandie Université Rouen): L’histoire du marxisme, de Labriola aux milles marxismes : les regards d’A. Tosel

Mercredi 4 avril 2018

Université Nice Sophia Antipolis – MSHS Sud-Est, Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3, Salle plate

9h30 – 12h45 : SECONDE SESSION – PHILOSOPHIE ITALIENNE, LECTURE DE VICO & GRAMSCI

Présidence Grégory Cormann (Président du Département de philosophie de l’Université de Liège)

9h30-10h15: Paolo Heritier (Professeur de droit, Université de Turin, Italie): L’interprétation de Vico par André Tosel

10h15-11h: Romain Descendre (Professeur d’études italiennes et d’histoire de la pensée politique, ENS de Lyon): De Tosel à Gramsci : lecture des travaux de Tosel sur le théoricien communiste italien

11h-11h15: Pause

11h15-12h: Yann Lelann (Maître de conférences en sociologie, Université Lille 3): Comment utiliser Gramsci pour analyser les conflits de classes de la France du XXIe siècle ?

13h30 – 17h : TROISIÈME SESSION – PHILOSOPHIE SOCIALE ET POLITIQUE CONTEMPORAINE

Présidence Mélanie Plouviez (Directrice-adjointe du CRHI)

13h30-14h15: Marie-Claire Caloz-Tschopp (Professeure de théorie politique, Université de Lausanne, Genève, Louvain, Collège International de philosophie): Qu’avons-nous appris avec André Tosel ?

14h15-15h: Magali Bessone (Professeure de philosophie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne): Les identités collectives et la « metis du metissage » chez André Tosel

15h-15h15: Pause

15h15-16h: Antoine Janvier (Maître de conférences en philosophie à l’Université de Liège): Pour une philosophie matérialiste et critique de l’éducation. Réflexions à partir d’André Tosel

16h-16h45: Pierre-Yves Quiviger (Professeur de philosophie, UCA) et Céline Borello (Professeure d’histoire moderne, Université du Maine, Institut du Pluralisme Religieux et de l’Athéisme): André Tosel et la question de la laïcité – points de vue historique, juridique, philosophique

17h – 19h : QUATRIÈME SESSION – TÉMOIGNAGES

Présidence Jean-Pierre Crémieux (Président des Amis de la liberté)

Projection d’une prise de parole d’André Tosel en défense des migrants

Présentation des différents projets d’hommage à André Tosel

Jeudi 5 avril 2018

Université Nice Sophia Antipolis – MSHS Sud-Est, Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3, Salle plate

9h – 13h : CINQUIÈME SESSION – ANDRÉ TOSEL ET SPINOZA

Présidence Sarah Barnaud-Meyer (Professeure de philosophie en CPGE, Lycée Masséna, Nice)

9h-9h45: Henri Laux (Professeur de philosophie, Centre Sèvres, Paris): André Tosel et le désir de la philosophie. Une lecture du Traité théologico-politique dans Spinoza ou le crépuscule de la servitude

9h45-10h30: Pierre-François Moreau (Professeur de philosophie moderne, École normale supérieure de Lyon): Autour Du Matérialisme de Spinoza

10h30-11h15: Chantal Jaquet (Professeure de philosophie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne): Le rationalisme de la finitude positive selon André Tosel dans Spinoza ou l’autre (in)finitude

11h15-11h30: Pause

11h30-12h15: Laurent Bove (Professeur de philosophie, Université de Picardie Jules Verne, Président de l’Association des amis de Spinoza): La méta-laïcité de Spinoza selon André Tosel

12h15-13h: Christian Lazzeri (Professeur de philosophie, Université Paris Nanterre): Spinoza et Marx selon Tosel

LIEU :

Amphithéâtre 31 de la Maison des Sciences Humaines et Sociales – Sud-Est, Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3, 3 Avenue Francois Mitterrand, 06300 Nice
Plan d’accès

En raison du plan vigipirate attentat et des normes en vigueur dans notre établissement l’inscription à cet événement est obligatoire. Vous devrez être en mesure de justifier votre identité. Pour vous inscrire merci d’envoyer vos nom, prénom, adresse e-mail et structure/organisme à Laurence.FULCONIS-LOTH@unice.fr

 

Avis de parution: Marie Garrau et Delphine Prévost, La Liberté négative. Usages et critiques, Hermann, 14 mars 2018

HiSoPo vous informe de la parution chez Hermann de l’ouvrage collectif La Liberté négative. Usages et critiques, co-dirigé par Marie Garrau et Delphine Prévost, et auquel ont contribué Catherine Audard, Serge Audier, Sébastien Caré, Marlène Jouan, Christian Lazzeri et Emmanuel Picavet.

 

La Liberté négative

Présentation

Dans l’article « Deux conceptions de la liberté » (paru en 1958), Isaiah Berlin propose de distinguer deux grandes conceptions de la liberté politique : une conception négative, définissant la liberté comme absence d’interférences extérieures, trouvant sa source chez Hobbes et Bentham ; et une conception positive, définissant la liberté comme réalisation de son moi authentique, et plongeant ses racines dans la philosophie ancienne, en particulier chez les stoïciens. Berlin défend la supériorité de la première, soutenant qu’elle seule est compatible avec le pluralisme des valeurs, et critique sévèrement la seconde, dont la défense conduit selon lui à justifier les pires formes de despotisme.

Dès sa parution, le texte a suscité des débats importants ; le présent volume s’inscrit dans ce cadre. Les contributeurs se concentrent en particulier sur deux points : le concept de liberté négative, dont ils montrent qu’il n’a pas l’évidence et l’univocité que Berlin lui prête ; et la pertinence de la distinction opérée par Berlin, dont il n’est pas évident qu’elle résiste à des analyses informées notamment par les sciences sociales.


Vous trouverez en pièce jointe une présentation de l’ouvrage ainsi que sa table des matières ici:

Colloque « Anarchisme et sciences sociales », Université de Lille 2, 23-24 mars 2018

HiSoPo vous informe de la tenue du colloque « Anarchisme et sciences sociales » organisé par Sidonie Verhaeghe et Samuel Hayat (CERAPS/Université de Lille) les vendredi 23 et samedi 24 mars 2018​.
Samuel Hayat – Science politique – Mouvement ouvrier, démocratie, socialisme
Les deux journées auront lieu à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l’Université Lille 2 (1, place Déliot 59000 Lille).

JE « Généalogie et lectures critiques du néoliberalisme », ENS de Lyon, 16 mars 2018

HiSoPo vous informe de l’organisation d’une journée d’étude sur le néolibéralisme qui aura lieu à Lyon:

 

Généalogie et lectures critiques du néoliberalisme

vendredi 16 mars

9h à 15h30, à ENS de Lyon

Journée d’étude réalisée dans le cadre du séminaire « Les modernités britanniques : origines, continuités, ruptures » du LabEx COMOD.

Coordination: Claude Gautier, Arnaud Milanese (Laboratoire Triangle).

Programme de la journée :

Vendredi 16 mars, 9h-12h [salle D4-111, ENS de Lyon] :

Odile Tourneux [ENS-Lyon] : « Le gouvernement comme juge souverain. La souveraineté chez Walter Lippmann ».

Barbara Stiegler [Bordeaux-Montaigne] : « Le rôle du Lippmann-Dewey Debate dans la préhistoire du néolibéralisme ».

Vendredi 16 mars, 14h-15h30 [salle D4-260, ENS de Lyon] :

Arnaud Milanese [ENS-Lyon] : « La version deweyienne du