Tous les articles par Thibaut Rioufreyt

JE “Généalogie et lectures critiques du néoliberalisme”, ENS de Lyon, 16 mars 2018

HiSoPo vous informe de l’organisation d’une journée d’étude sur le néolibéralisme qui aura lieu à Lyon:

 

Généalogie et lectures critiques du néoliberalisme

vendredi 16 mars

9h à 15h30, à ENS de Lyon

Journée d’étude réalisée dans le cadre du séminaire « Les modernités britanniques : origines, continuités, ruptures » du LabEx COMOD.

Coordination: Claude Gautier, Arnaud Milanese (Laboratoire Triangle).

Programme de la journée :

Vendredi 16 mars, 9h-12h [salle D4-111, ENS de Lyon] :

Odile Tourneux [ENS-Lyon] : “Le gouvernement comme juge souverain. La souveraineté chez Walter Lippmann”.

Barbara Stiegler [Bordeaux-Montaigne] : “Le rôle du Lippmann-Dewey Debate dans la préhistoire du néolibéralisme”.

Vendredi 16 mars, 14h-15h30 [salle D4-260, ENS de Lyon] :

Arnaud Milanese [ENS-Lyon] : “La version deweyienne du

Avis de parution: “Actualité de l’histoire sociale des idées politiques” , Raisons politiques, n° 67, août 2017

HiSoPo vous informe de la parution du n° 67 de la revue Raisons politiques intitulé “Actualité de l’histoire sociale des idées politiques” co-dirigé par Frédérique Matonti et Mathieu Hauchecorne

Résumé:

Les idées politiques sont-elles des faits sociaux comme les autres ? Comment sont-elles produites et comment circulent-elles ? Comment sont-elles mobilisées au sein des luttes sociales et politiques ? Alors qu’en France l’analyse de la pensée politique est longtemps restée en marge des renouvellements qu’elle a connus en Angleterre et en Allemagne ces dernières décennies, ce dossier revient sur le récent développement d’une histoire sociale des idées politiques dans la science politique française.

Les articles qui le composent donnent à voir une histoire sociale en acte des idées politiques. Au-delà de cette actualité disciplinaire, les articles. Centrés sur les quatre dernières décennies, ils ne limitent par leurs points d’entrée à la philosophie et au droit, mais considèrent aussi comment les sciences humaines et sociales, les controverses publiques, les savoirs militants ou l’expertise ont pu transformer la manière dont nous parlons du politique et le pensons. Les thèmes abordés – marxismes et reconfigurations intellectuelles de la gauche française, néo-libéralisme et projet européen, Internet et propriété intellectuelle, etc. – démontrent avec éclat ce que l’histoire sociale des idées peut nous apprendre du monde actuel.

Sommaire:

Frédérique Matonti, Retour au concept : le structuralisme des Cahiers pour l’analyse

Antoine Aubert, Multitudes : aux origines d’une revue radicale

Ariane Revel, Les Révoltes logiques, un cas de recomposition intellectuelle et militante dans l’après-68

Kevin Brookes, Un « libéralisme scientifique » contre les gauches. La réception du néo-libéralisme américain en France dans les années 1970

Mathieu Hauchecorne, Un néo-personnalisme transatlantique ? La lecture par Paul Ricoeur des philosophies rawlsienne et post-rawlsienne

Jean-Michel Chahsiche, Les intermédiaires dans la fabrique des idées économiques. L’économie aux Éditions Maspero et La Découverte au tournant des années 80

Karim Fertikh, L’Europe sociale au ras du sol. Sociologie des pratiques ordinaires d’interprétation du traité de Rome

Anne Bellon, Le hacker et le professeur. Mise en débat de la propriété intellectuelle aux États-Unis

Parcours de recherche :

Entretien avec Quentin Skinner, « Nous sommes peut-être beaucoup moins libres que nous le pensons »

 

Colloque “Le Siècle de Du Pont de Nemours”, Paris II Panthéon-Assas, 14-15 décembre 2017

HiSoPo vous informe de l’organisation du colloque “Le Siècle de Du Pont de Nemours (1739-1817). Politique, droit et histoire, co-organisé par Anthony Mergey et Arnault Skornicki et qui se tiendra à Paris II Panthéon-Assas  les 14-15 décembre prochains.  Voici le programme détaillé des deux journées:

Le siècle de Du Pont de Nemours (1739-1817). Politique, droit et histoire

Lieu : Salle des Conseils – Université Paris II Panthéon-Assas

12, place du Panthéon, Paris 5e

Jeudi 14 décembre

8h30 – Accueil des participants

9h00 – Allocution d’ouverture et remerciements

9h05 – Intervention de Valérie LACROUTE, députée-maire de Nemours

Intervention d’un représentant de Du Pont France

Intervention de David COLE, directeur exécutif du Hagley Museum and Library

9h15 – Anthony MERGEY et Arnault SKORNICKI : Propos introductifs

Action publique, bonheur privé

Présidence-discussion : Anne VERJUS

9h45 – Julia ABRAMSON : Vie publique et vie privée : affaires et famille chez du Pont de Nemours & Cie.

10h10 – Linda et Marsha FREY : Pierre-Samuel Dupont de Nemours: Father and Mentor

10h35-10h55 – Discussion

10h55-11h15 – Pause

Entre ordre public et droits de l’homme

Présidence-discussion : Julien VINCENT

11h15 – Sébastien LE GAL : Dupont de Nemours et le maintien de l’ordre public

11h40 – Thérence CARVALHO : Abolir la contrainte par corps : le combat du jurisconsulte Dupont de Nemours

12h05 – Annie LECHENET : Propriété, vote, instruction du peuple : quelques éléments de la pensée politique de Dupont de Nemours comparée à celle de Jefferson

12h30-13h00 – Discussion

13h00-14h45 – Déjeuner – Appartement décanal

Du Pont administrateur et réformateur

Présidence-discussion : Christophe Le Digol

14h45 – Loïc CHARLES : Pierre Samuel Du Pont et la haute administration du commerce (1774-1792)

15h10 – Jean-Baptiste MASMEJAN : Dupont de Nemours et la question hospitalière: un éclairage des enjeux sanitaires à la fin du XVIIIème siècle

15h35 – Thomas OUTIN : Les idées fiscales de Dupont de Nemours et leurs filiations avec  les réformes de l’Ancien Régime

16h00-16h30 – Discussion

16h45 – Fin de la première journée

20h00 – Diner de gala

Vendredi 15 décembre

9h15 – Accueil des participants

Le rêve américain de Du Pont

Présidence-discussion: Manuela ALBERTONE

9h45 – Aya TANAKA : Pontiana: Du Pont’s Physiocratic Dream in America

10h10 – Gabriel SABBAGH : Dupont de Nemours, coauteur des Lettres d’Abraham Mansword (1771-1772) et critique (1773-1789) de De Lolme : le modèle politique anglais confronté avec une Amérique rêvée

10h35-10h55 – Discussion

10h55-11h15 – Pause

Diplomatie, colonies et relations internationales

Présidence-discussion : Liana VARDI

11h15 – Antonella ALIMENTO : Les traités de commerce et l’émergence d’une économie politique de la paix : Dupont de Nemours diplomate et négociateur du traité d’Eden et du renouvellement du Pacte de Famille (1786-1790)

11h40 – Alfred STEINHAUER : Sur l’intérêt bien entendu des nations éclairées : la correspondance entre Thomas Jefferson et Dupont de Nemours à propos de l’affaire de la Louisiane

12h05 – SimonaPISANELLI : Dupont de Nemours : colonies, esclavage, croissance économique

12h30-13h00 – Discussion

13h00-14h45 – Déjeuner-Cocktail – Appartement décanal

15h00 – Fin du colloque

Les participants

Julia ABRAMSON, professeure associée en littérature, Université d’Oklahoma

Manuela ALBERTONE, professeure d’histoire moderne, Université de Turin

Antonella ALIMENTO, professeure d’histoire moderne, Université de Pise

Thérence CARVALHO, maître de conférences en histoire du droit, Université Jean Moulin Lyon 3

Loïc CHARLES, professeur d’économie, Université de Paris 8 et Ined

Linda FREY, professeure d’histoire, Université du Montana

Marsha FREY, professeure d’histoire, Université de l’État du Kansas State

Éric GOJOSSO, professeur d’histoire du droit, Université de Poitiers

Valérie LACROUTE, députée-maire de Nemours

Annie LECHENET, maîtresse de conférences honoraire en philosophie, Université Claude Bernard Lyon

Christophe LE DIGOL, maître de conférences en science politique, Université Paris Nanterre

Sébastien LE GAL, professeur d’histoire du droit, Université Grenoble Alpes

Jean-Baptiste MASMEJAN, doctorant contractuel en histoire du droit, Université Jean Moulin Lyon 3

Anthony MERGEY, professeur d’histoire du droit, Université Paris II Panthéon-Assas

Thomas OUTIN, doctorant en histoire du droit, Université Paris II Panthéon-Assas

SimonaPISANELLI, post-doc chercheure en histoire, Université de Salento

Gabriel SABBAGH, professeur émérite de mathématiques, Université Paris Diderot

Arnault SKORNICKI, maître de conférences en science politique, Université Paris Nanterre

Alfred STEINHAUER, enseignant à l’Université Ouverte de la Grèce, chercheur à l’Universite Panteion

Aya TANAKA, professeure adjointe, NYU-Stern School of Business

Liana VARDI, professeure d’histoire moderne, Université de Buffalo, SUNY

Anne VERJUS, directrice de recherche au CNRS, NYU

Julien VINCENT, maître de conférences en histoire, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne


Avec le soutien de :

Institut d’Histoire du droit (UMR 7184) de l’université Paris II Panthéon-Assas

Institut des Sciences Sociales du Politique (UMR 7220) de l’université Paris Nanterre

École doctorale d’histoire du droit, philosophie du droit et sociologie du droit (ED 8) de l’Université Paris II Panthéon-Assas

Mission de recherche Droit et Justice

Hagley Museum and Library

Du Pont France

Toutes les informations sur le colloque sont disponibles sur la plateforme Sciencescon.org à partir de ce lien: https://dupont2017.sciencesconf.org/

Image en ligne

 

Lancement de la revue Biens symboliques/Symbolic Goods, 10 novembre 2017

HiSoPo vous informe du lancement d’une nouvelle revue : Biens symboliques/Symbolic Goods [BS/SG], revue interdisciplinaire, bilingue, en ligne et en accès libre. Vous en trouverez une présentation sur le site : http://www.bssg.univ-paris8.fr/fr/index.html

La revue accueille des propositions d’article en varia pour tous ces numéros (articles qui, au terme d’une évaluation en double aveugle, seront traduits en anglais). Toutes les approches disciplinaires et méthodologiques sont les bienvenues, pourvu que les thèmes traités correspondent au périmètre de la revue. Ainsi, n’hésitez pas à nous proposer des textes et à faire circuler dans vos réseaux notre appel à articles permanent.
 
Le premier numéro, qui comprend notamment un dossier intitulé « Artistes ordinaires » et une table ronde autour de l’ouvrage Le Savant et le populaire, paraîtra très prochainement. Le sommaire est disponible ici : http://www.bssg.univ-paris8.fr/fr/sommaire.html

A l’occasion de cette parution, la revue organise le vendredi 10 novembre 2017 une journée de rencontres et de débats, à l’Hôtel de Ville de Paris. Le thème de cette journée se situe au cœur du projet général de la revue : « Traduire/Transposer. Autour de la circulation transnationale des biens symboliques ». 

Vous trouverez le programme ici : Programme_BSSG_2017_11_10. L’accès à l’Hôtel de Ville (5 rue de Lobau) étant sur inscription, il convient de remplir ce framapad: http://www.framadate.org/bssg

http://biens-symboliques.net


Colloque “Why Lefort Matters”, Université libre de Bruxelles, 9-10 novembre 2017

HiSoPo vous informe de l’organisation d’un colloque autour de l’actualité politique de la pensée de Claude Lefort. Il se tiendra les 9 et 10 novembre 2017 à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).

Interventions de  Samuel MOYN (Yale), Pierre ROSANVALLON (Collège de France), Pierre MANENT (EHESS), Etienne TASSIN (Paris Diderot), Warren BRECKMAN (University of Pennsylvania), Judith REVEL (Paris Nanterre).

Le colloque est organisé par le Centre de théorie politique (CTP) dans le cadre d’une Action de Recherche Concertée “Why Lefort Matters” (2016-2021) mené par Thomas Berns, Justine Lacroix, et Jean-Yves Pranchère.

Vous trouverez ci-joint le programme détaillé du colloque: Programme_Colloque_Lefort_2017_11_09-10

Call for Panel Proposals: “Concepts in Transit”, Conceptual History – ECPR 2018

HiSoPo vous informe de cet appel à communications pour un panel d’histoire conceptuelle dans le cadre du prochain congrès de l’ECPR.

 

Call for Panel Propoals – ECPR General Conference 2018

Concepts in Transit: Political Ideas between Context and Universality

 

Political concepts – in their everyday usage, in political thought, or when used as analytical categories – acquire their meaning and their force from the concrete contexts in which they are used. Yet concepts often raise claims that reach beyond these particular contexts. This section focuses on the tension between the context-bound and context-transcending qualities of political concepts. The notion of “transit” points to a passage between different discursive spaces and levels of abstraction, a passage with its own rules and strategies. The proposed section will examine manifold types of conceptual transit and conceptual change in a number of different fields and subdisciplines.

The theme of “Concepts in Transit” brings to the fore questions such as how political concepts move between contexts, be it linguistic, social and cultural, discursive, or disciplinary contexts. The topic links to a number of questions: How does the normative and/or analytical reach of political concepts change in such conceptual transits, from both temporal and spatial perspectives? How are concepts used and/or interpreted differently in different contexts and subfields? What are the costs of conceptual travels, and what are their limits? What kind of strategies, rules, rhetorical moves, and practices are involved in them? What is the role of political ideologies in this regard? What impact does the rise of digital means of communication have on the circulation of political concepts? Is there a tension between a universalization of political languages on the one hand and an appeal to nationalisms or particularisms in politics on the other? Can political agents and speech acts purposely bridge the gap between the ideas of the particular and universal? How has the transit to universalization been undone and reinvented in both history and contemporary contexts?

This section during the ECPR General Conference to be held in Hamburg, 22–25 August 2018 is endorsed by the ECPR Standing Group “Political Concepts”. We invite panel proposals which explore the following fields of research (non-exhaustive):

  • Political ideologies
  • Intellectual history and conceptual history
  • Comparative political thought
  • Democracy and democratization
  • European politics and institutions
  • Parliaments: national and supranational
  • International law and human rights
  • Digital communication
  • Politics and time
  • Ideas of the global
  • Concepts on the move: translations, migrations, circulation of ideas

Please send your panel proposals until November 10, 2017 to Rosario López (rosariols@uma.es) and Rieke Trimҫev (rieke.trimcev@uni-greifswald.de). Proposals should be composed of:

  • Tentative panel title
  • Name and institutional affiliation of chair (and co-chair if applicable)
  • Short abstract (up to 150 words)
  • Name, affiliation, and paper titles of up to five panelists if available

Rosario López, Postdoctoral Fellow at the Department of Philosophy, University of Málaga, rosariols@uma.es

Rieke Trimҫev, Postdoctoral Fellow at the Institute for Political Science and Communication Studies, University of Greifswald, rieke.trimcev@uni-greifswald.de

Avis de publication: “La réanalyse au service de l’histoire sociale des idées politiques”, Recherches qualitatives, 2017

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication de mon dernier article « La réanalyse au service de l’histoire sociale des idées politiques. Retour d’enquête sur deux revues de parti : La Revue socialiste et La Nouvelle Critique » paru dans la revue québecoise Recherches qualitatives en juin 2017. Fruit d’une enquête menée dans le cadre de l’ANR réAnalyse, cet article s’insère dans le numéro hors-série n° 21 « La réanalyse des enquêtes qualitatives à l’épreuve de l’expérimentation » coordonné par Sophie Duchesne. Vous y trouverez ainsi les restitutions d’expériences de réanalyse menées par des collègues sur différentes enquêtes, terrains et objets et selon différentes approches méthodologiques et techniques.

 

Résumé

Cet article interroge les apports de la réanalyse à l’histoire sociale des idées politiques en montrant ce que la réanalyse des entretiens réalisés respectivement par Émeric Bréhier et Frédérique Matonti apporte à l’étude des revues intellectuelles en milieu partisan. En tant que réutilisation de données d’autres chercheurs, elle permet d’une part de compléter les archives écrites par les sources orales et, d’autre part, de donner un accès – indirect mais réel – à des terrains inaccessibles ou disparus. En tant que nouvelle analyse cette fois, elle permet d’interroger les mêmes matériaux à partir de nouvelles questions de recherche, d’exploiter des sources orales peu, voire jamais utilisées ou encore de prendre en compte l’effet enquêteur dans le contexte de l’enquête.


L’article est téléchargeable en intégralité et gratuitement sur le site Internet de la revue Recherches qualitativeshttp://www.recherche-qualitative.qc.ca/documents/files/revue/hors_serie/HS-21/rq-hs21-t-rioufreyt.pdf Il en est de même de l’ensemble du numéro ici: http://www.recherche-qualitative.qc.ca/revue/les-collections/hors-serie-les-actes/

Avis de soutenance: David Copello, “L’usage politique des droits de l’Homme…”, CEVIPOF, 22 septembre 2017

HiSoPo vous informe de la soutenance de thèse de David Copello qui aura lieu à 14h dans les locaux du CEVIPOF au 98 rue de l’Université, salle Annick Percheron (au sous-sol). La soutenance sera suivie d’un pot, vers 17h30 ou 18h a priori. Outre la présentation ci-dessous, vous pouvez télécharger ici le résumé de la thèse (Résumé_thèse_David_Copello) ainsi que le sommaire (Sommaire_thèse_David_Copello).

 

L’usage politique des droits de l’Homme : trajectoires militantes et répertoires discursifs des nouvelles gauches argentines (1971-2012)

Vendredi 22 septembre 2017 à 14h

Centre de Recherches Politiques de Sciences Po (CEVIPOF)

98 rue de l’Université, 75007 Paris

Salle Annick Percheron (au sous-sol)

 

Jury :

  1. Olivier Compagnon, Professeur des Universités en histoire, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Institut des hautes études de l’Amérique latine (codirecteur)
  2. Gil Delannoi, Directeur de recherche FNSP-CEVIPOF (codirecteur)
  3. Mme Marina Franco, Investigadora Independiente du CONICET, Profesora de Historia, Universidad Nacional de San Martín, Argentine
  4. David Garibay, Professeur des Universités en science politique, Université Lumière Lyon 2
  5. Razmig Keucheyan, Professeur des Universités en sociologie, Université de Bordeaux (rapporteur)

Mme Justine Lacroix, Professeure ordinaire de science politique, Université Libre de Bruxelles (rapporteure)

Résumé

Cette recherche explore l’articulation entre les « nouvelles gauches » révolutionnaires et les mobilisations argentines pour les droits de l’Homme à partir des années 1970. Mobilisant archives et entretiens, elle se situe entre sociologie politique et histoire des idées politiques pour reconstruire la trajectoire militante d’un collectif informel d’acteurs et en analyser les répertoires discursifs.

La première partie met en évidence le rôle pionnier joué par les nouvelles gauches dans l’émergence des droits de l’Homme comme référence du discours militant en Argentine au début des années 1970. On assiste alors à un processus d’hybridation discursive mêlant radicalité politique et recours à un lexique juridique, dans un contexte de dictature.

La deuxième partie montre comment, malgré la domination d’une conception libérale des droits de l’Homme, la spécificité de ce discours radical se préserve suite au retour à l’État de droit à partir des années 1980. Il se précise alors via une série de mises à l’épreuve (procès des juntes, incrimination du militantisme révolutionnaire, attaque d’un régiment militaire par un groupe de gauche armée).

La troisième partie, enfin, souligne le fait que l’usage actuel de certaines notions (« génocide », « 30 000 disparus ») relatives au récit de la dictature ne peut être compris que s’il est réinscrit dans les trajectoires étudiées au préalable, lesquelles produisent des significations sui generis. Le répertoire discursif contemporain des droits de l’Homme révolutionnaires est en ce sens tributaire d’une longue évolution, qui rend compte de la fondation d’un nouveau sens commun radical démocrate au sein de la gauche argentine.

Colloque international : « Marx’s achievements as an economist and political philosopher”, 27-29 september 2017, Lyon

HiSoPo vous informe de la tenue du colloque international « Marx’s achievements as an economist and political philosopher » qui aura lieu à Lyon du 27 au 29 septembre 2017. Cet événement est organisé avec l’European Journal of the History of Economic Thought, pour marquer le bicentenaire de la naissance de Karl Marx.


Comité scientifique

François Allisson (Université de Lausanne). Oleg Ananyin (National Research University Higher School of Economics, Moscow). Riccardo Bellofiore (Università di Bergamo). Ivan Boldyrev (Ruhr-Universität Bochum & National Research University Higher School of Economics, Moscow). Jérôme de Boyer des Roches (Université Paris-Dauphine). Pierre Dockès (Université Lyon 2 & Triangle, Lyon). Rodolphe Dos Santos Ferreira (Université de Strasbourg). Ragip Ege (Université de Strasbourg). Gilbert Faccarello (Université Panthéon-Assas, Paris). Ludovic Frobert (CNRS). Christian Gehrke (Karl-Franzens Universität & Graz Schumpeter Centre). Rebeca Gomez Betancourt (Université Lyon 2 & Triangle, Lyon). Yinxing Hong (Nanjing University). Masashi Izumo (Kanagawa University, Yokohama). Heinz D. Kurz (Karl-Franzens Universität & Graz Schumpeter Centre). Gary Mongiovi (St. John’s College, New York). Kenji Mori (Tohoku University, Sendai). Wilfried Parys (Universiteit Antwerpen). Fabio Petri (Università di Siena). Jean-Pierre Potier (Université Lyon 2 & Triangle, Lyon). Regina Roth (Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, Berlin). Neri Salvadori (Università di Pisa). Anwar Shaikh (New School for Social Research, New York). Claire Silvant (Université Lyon 2 & Triangle, Lyon). Susumu Takenaga (Daito Bunka University, Tokyo). Keith Tribe (Independent Scholar, Malvern). Roberto Veneziani (Queen Mary University of London). Kiichiro Yagi(Setsunan University, Osaka).


Comité d’organisation


Présentation

2018 marks the year of the bicentenary of Karl Marx’s birth. On this occasion, a conference co-organized by the research centre Triangle and the European Journal of the History of Economic Thought will be held in Lyon to recall Marx’s achievements as an economist and political philosopher.

Was Marx the “odd man out”, a “crank”, whose contribution defies any conventional classification and assessment ? Was he a “minor post Ricardian”, as has been contended ? Was he a genius of political economy, whose statements contain indubitable truths, as some of his followers maintain ? The questions to be dealt with include the following : What is the relationship between Marx’s philosophical training in Hegel and Kant and his political economy ? What is the relationship between his political economy and that of the classical economists ?

To what extent was he aware of the rise of the marginalist doctrine and how did he react to it ? How were his propositions received in the academic and political sphere ? How did his message spread around the world ? What can we learn from him today ? Thanks to the publication of substantial parts of the new MEGA edition, we can now form a much clearer idea of the progress of Marx’s work and the reasons why he did not succeed in completing Das Kapital. Contributions that take into account the MEGA are especially welcome.

All proposals of papers (1,000 words at the most) on all aspects of Marx’s thought and writings will be welcome. They must be sent simultaneously to Rebeca Gomez Betancourt (rebeca.gomezbetancourt@univ-lyon2.fr) and Gilbert Faccarello (gilbert.faccarello@u-paris2.fr) no later than 15 February, 2017. (Full papers are due by 15 July, 2017.)

Authors submitting papers do so on the understanding that papers accepted for the conference are eligible for a special issue of the European Journal of the History of Economic Thought.

A special day for PhD students and young researchers

In supplement and as a prelude to this event, the conference will be preceded by a day of lectures and debates around the work of Karl Marx, in order to introduce the Marx studies to PhD students and young research fellows interested in the topic.


Call for papers on the we site of Triangle : http://triangle.ens-lyon.fr/IMG/pdf/1818marx_2018callforpapers.pdf

Colloque international “La France d’Antonio Gramsci”, ENS de Lyon, 23-25 novembre 2017

HiSoPo vous informe de l’organisation du colloque international « La France d’Antonio Gramsci » qui aura lieu du 23 au 25 novembre 2017 à l’ENS de Lyon


Comité scientifique


Présentation

Pour contribuer à célébrer en France le quatre-vingtième anniversaire de la mort du grand penseur italien (1891-1937), nous invitons les chercheurs à un travail collectif sur « la France d’Antonio Gramsci », dans le cadre d’un colloque qui se tiendra à Lyon (lieu important pour l’histoire du communisme italien et du rôle qu’y joua Gramsci, puisque s’y tint, en janvier 1926, le 3e congrès du PC d’I).

Comme cela se vérifie également à l’échelle mondiale, le nom de Gramsci est depuis quelques années très présent dans l’espace public français, tant dans les champs politique et journalistique que dans les débats théoriques et les sciences sociales ; on note aussi des travaux français récents sur Gramsci et sa réception en France. En revanche, bien peu a été fait sur la présence de la France dans son œuvre et c’est bien cet aspect que nous entendons traiter.

Le colloque « la France d’Antonio Gramsci » se penchera donc sur la place et la fonction de l’histoire, de la politique et de la culture françaises dans la réflexion de Gramsci. Cette question n’a jusqu’ici pas fait l’objet d’études systématiques. Il est pourtant incontestable que la formation de Gramsci est en large part constituée de culture française et que, tout au long de son œuvre, la France lui sert de point de référence à partir duquel penser la situation italienne. C’est particulièrement vrai dans la mise en évidence du rôle de la politique française – avec l’économie anglaise et la philosophie allemande – comme une des trois sources du marxisme. Au delà de cette première constatation, la présence d’auteurs, événements et thèmes français dans ses textes – au premier rang desquels les Cahiers de prison – est particulièrement forte et bien connue de la critique. Il s’agira donc d’examiner certains de ses concepts les plus importants (jacobinisme, national-populaire…), certaines de ses thématiques historiques (les Lumières, la Révolution française, les rapports ville-campagne…), politiques (syndicalisme révolutionnaire, Maurras et l’Action française…) et culturelles (culture française, intellectuels français…) en les mettant en résonance avec sa réflexion d’ensemble et le rythme de sa pensée. Gramsci pense la France, son histoire et sa culture, mais son intention vise bien au-delà !

Ce colloque se tiendra malheureusement en l’absence d’André Tosel, qui fit tant pour la diffusion de l’œuvre de Gramsci en France. André avait chaleureusement soutenu l’idée d’organiser à Lyon un événement commémorant le penseur italien et il devait bien sûr faire partie de son conseil scientifique. Sa générosité et son enthousiasme nous manqueront autant que sa science. Un hommage lui sera rendu pendant le colloque.

Les propositions d’intervention (dont les thématiques ne doivent évidemment pas se restreindre aux exemples que nous avons cités) sont à envoyer à Romain Descendre (romain.descendre[at]ens-lyon.fr) et à Jean-Claude Zancarini (jean-claude.zancarini[at]ens-lyon.fr) avant fin mai 2017.

Annonce 4 postes théorie politique Royaume-Uni

HiSoPo vous informe de la parution de quatre annonces de création de postes d’enseignant en théorie politique au Royaume-Uni:

Date limite : 24 avril

Post-doctorat d’un an en théorie politique à la LSE

Date limite : 27 avril
Date limite : 19 mai
Date limite : 24 mai

Colloque HiSoPo: “Des idées et des partis. Pour une histoire sociale des idées en milieu partisan”, Paris, Sciences Po, 23-24 mai 2017

 

Colloque HiSoPo


Des idées et des partis. Pour une histoire sociale des idées en milieu partisan

23-24 mai 2017

Colloque organisé par Thibaut Rioufreyt en partenariat avec le laboratoire Triangle UMR 5206 et Sciences Po


Le colloque est articulé autour de quatre sessions réparties sur deux jours :

 

SESSION 1: LES USAGES DES IDÉES EN MILIEU PARTISAN : RÔLES ET VALEURS

Dans cette première session, les communications présentées portent plus spécifiquement sur les usages des idées en milieu partisan, c’est-à-dire le rôle qu’elles remplissent, les fonctions que les acteurs leur attribue mais aussi la valeur accordée aux idées dans l’économie générale des pratiques partisanes.

SESSION 2 : LA PRODUCTION DES IDÉES PARTISANES AU-DELÀ DES FRONTIÈRES ORGANISATIONNELLES

La seconde session sera consacrée à la présentation de communications ayant en commun de montrer combien l’étude de la production/appropriation des idées politiques implique souvent d’aller au-delà des frontières partisanes proprement dites, qu’il s’agisse de les resituer dans leur milieu partisan (avec notamment l’externalisation d’une partie du travail intellectuel) ou dans une configuration inter-partisane, dans le cas où une idée est l’objet de concurrences entre différentes formations politiques.

SESSION 3 : QUELLES IDÉES ÉTUDIER DANS LE PARTI ?

Dans cette troisième session, les communications présentées ont pour point commun de prendre pour focale d’analyse l’étude d’un secteur du dispositif de production partisane ou d’une partie des idées mobilisées dans le parti, qu’il s’agisse de l’économie, de l’écologie ou de l’international.

SESSION 4 : LES REPRÉSENTATIONS, ENTRE FORME ET CONTENU

La quatrième et dernière session est consacrée à l’étude des idées partisanes proprement dites, en montrant notamment combien l’étude de leur forme sémiotique (discursive le plus souvent mais qui peut être également iconographique) peut contribuer à la fois à mieux en saisir le sens mais également les appropriations multiples à la fois au sein du parti, au sein d’un champ politique national et entre différents pays.


Vous pouvez télécharger le livret-programme au format PDF : http://www.afsp.info/pdf.php?id=3432&_wpnonce=2b71af2041

Entrée libre mais inscription obligatoire avant le 22 mai 2017 via le formulaire en ligne :
https://fr.surveymonkey.com/r/hisopo230517

CfP: “The 20th International Conference on Conceptual History”, Norway, University of Oslo, September 21-23, 2017

HiSoPo vous informe de la conférence internationale d’histoire conceptuelle, qui se tiendra à Oslo les 21, 22 et 23 septembre 2017. Vous en trouverez ci-dessous l’appel à communications. la deadline est fixée au 15 mai 2017.

The Humanities and Social Sciences Library at Blindern, UiO. Photo: Derivative of Universitetsbiblioteket i Oslo by Kjetil Ree, used under CC BY-SA 3.0 /Text as licensed under CC BY-SA 3.0 by Hedda Molland.

Call for papers

The 20th International Conference on Conceptual History

University of Oslo, Norway

September 21-23, 2017

Concepts in the World: Politics, Knowledge, and Time

As the annual International Conference on Conceptual History celebrates its twentieth anniversary, conceptual history is gaining ground in an ever-increasing number of fields, disciplines and parts of the world. The number of scholars identifying with some version of conceptual history is increasing, as is the breadth of topics, theories, and approaches. This conference aims to reflect that diversity.

Few other approaches are as conducive to dialogues across disciplinary borders, and we want to use this occasion to invite in all those who center their inquiry on social, historical, political and scientific concepts and their history. Our ambition is that this conference shall be both a meeting-place for all those working on conceptual history, regardless of approach or topic, while also trying to expand the field by soliciting proposals on three specific, although broad themes:

1. Concepts in the World

Acknowledging that conceptual history is moving beyond single-language traditions of inquiry, and that scholars working on non-European material have begun using conceptual history as a tool for philological study, we want to encourage more studies of entanglements between traditions, translations as well as more cross-linguistic comparison. Trying to move away from the Eurocentrism that is almost inevitable in a field that emerged and flourished in Europe, and the single-language (and often national language) focus that often also pervades those using conceptual history on non-European texts, we seek papers that explore new ways of studying the entanglements between different linguistic traditions, in their most historically specific and practical forms like transfers and translations as well as in their theoretical ramifications, moving beyond Europe and beyond Western modernity.

2. Conceptual history as history of knowledge

Among the most innovative fields in the humanities and social sciences in the last decades has been the history and sociology of science, or, in a more comprehensive mode, the history of knowledge. Independent of the different disciplinary labels, like history of science, STS, historical epistemology, or Wissensgeschichte, all these approaches give attention to concepts used to gain new knowledge, defend old, or make claims to truth and authority, always in connections with non-linguistic practices, technologies, and instruments. For this conference we invite papers that explore the interface between the history of concepts and the history of knowledge, by means of case studies, theoretical exchanges, or explorations of key figures and traditions in both fields.

3. The Multiple Times of Concepts and Histories

Modernization and globalization have brought about more complex and heterogeneous temporal relations, in which the global times of commerce, technology and media come in conflict with the different rhythms and dynamics in diverse cultures and communities. At present, one of the foremost challenges for policy makers, as well as researchers in the humanities and social sciences, is to find ways to understand the existence of multiple temporalities within the overarching narrative of global progress. The plurality of historical times poses a major challenge for anyone who aims to map the intentions or causes leading up to an event, the consequences following from it, or to decide if an event constitutes rupture or continuity with what lies before and comes after it. Conceptual history stands out from other approaches in the way it is able to identify and analyze the multiple temporalities of human life and history, based on what Reinhart Koselleck referred to as “a theory of historical times”. However, in order to make good on this theoretical heritage new and critical engagements with the Eurocentric, modernist, and historicist biases framing this line inquiry are necessary, as are new and innovative studies of the vocabularies of time in different languages as well as the practices they are linked to.

Proposals for individual papers should be no longer than 400 words, and proposals for panels should not exceed 800 words. Short bios of the speakers should be added (maximum 100 words). Panels at the conference will last two hours. There should be no more than four papers and a discussant/chair per panel.

Please send your proposals to concepts@ikos.uio.no

The deadline for sending in proposals is 15 April 2017

Authors will be notified of paper acceptance or non-acceptance at latest the 15 May.


Vous trouverez plus d’informations sur le site Internet de l’Université d’Oslo ici: http://www.hf.uio.no/ikos/english/research/projects/synchronizing-the-world-globalization-and-multipl/events/conferences/2017/the-20th-international-conference-on-conceptual-history.html

JE “Analyser le discours économique”, Amiens, Université de Picardie, 4 mai 2017

HiSoPo vous informe de l’organisation de la journée d’étude internationale et transdisciplinaire organisée par Thierry Guilbert “Analyser le discours économique” qui aura lieu le 4 mai 2017 à Amiens  (Logis du Roy).

Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur le site Internet du CURAPP-ESS: https://www.u-picardie.fr/curapp/sites/default/files/images/Prog_Discours_eco.jpg

Conférence de Gareth Stedman Jones, Nanterre, CREA, 28 avril 2017

A l’invitation du Centre de Recherches Anglophones (CREA, EA 370), l’historien des idées et Professeur à la Queen Mary University of London Gareth Stedman Jones sera à Nanterre le vendredi 28 avril pour présenter son dernier livre : Karl Marx. Greatness and Illusion, Allen Lane, 2016.

La discussion sera assurée par Fabrice Bensimon (University College London), Frédéric Monferrand (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) et Norbert Waszek (Paris 8). L’événement aura lieu à 16h à l’amphi Max Weber.


Vous trouverez plus d’informations sur cet événement sur le site du CREA et sur l’ouvrage sur le site de l’éditeur: https://www.penguin.co.uk/books/55619/karl-marx/