Table-ronde Circulations des sciences sociales entre la France et l’Allemagne, Paris, EHESS, 15 mars 2016

HiSoPo vous informe de l’organisation d’une table ronde par les Éditions de l’EHESS, l’Institut français et la Fondation Maison des sciences de l’homme à l’occasion de la venue d’une délégation d’éditeurs allemands en sciences humaines et des rencontres de traducteurs «Penser en Langues/ in Sprachen denken ».

 

Circulations des sciences sociales entre la France et l’Allemagne

Quels héritages et quelles dynamiques aujourd’hui ?

 

Mardi 15 mars de 18 h 00 à 20 h 00

EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris, Amphi Furet

avec

Michel Espagne, germaniste et historien de la culture, ENS

Rainer Maria Kiesow, juriste, EHESS

Gisèle Sapiro, sociologue, EHESS

Bénédicte Savoy, historienne de l’art, Technische Universität, Berlin

Jakob Vogel, historien, Sciences Po, Paris

animée par Franziska Humphreys, responsable du programme franco-allemand de la FMSH

 Si les traductions entre le français et l’allemand peuvent être considérées à certains égards comme abondantes dans le domaine de la philosophie, elles sont plus limitées dans d’autres disciplines comme l’histoire ou la sociologie. En réalité, la circulation transnationale des textes présente dans tous les champs du savoir des décalages, des impasses, des distorsions (parfois fécondes) mais aussi de grands oublis. Le regard sur la longue durée permet-il d’éclairer les échanges contemporains ? Quel(s) rôle(s) y jouent les traditions intellectuelles, les transferts culturels, les cadres sociaux et économiques ou encore les attentes supposées du public ?

 La table ronde sera suivi d’un cocktail.

———-

Michel Espagne est directeur de recherche au CNRS, directeur de l’UMR Pays germaniques : transferts culturels (ENS-CNRS), responsable du labex TransferS. Il dirige la Revue germanique internationale (CNRS-éditions) et une série « Voix allemandes » chez Belin. Il a co-dirigé un Dictionnaire du monde germanique (Bayard, 2007) et avec Bénédicte Savoy un Dictionnaire des historiens d’art allemands. Dernier ouvrage personnel L’Ambre et le fossile. Transferts germano-russes dans les sciences humaines (Armand Colin, 2014).

Rainer Maria Kiesow est juriste et directeur d’études à l’EHESS à Paris. Il est le directeur du Centre Georg Simmel. Recherches franco-allemandes en sciences sociales (EHESS/CNRS). Il est co-fondateur et directeur de la revue allemande Myops. Berichte aus der Welt des Rechts (C.H.Beck, Munich) et de la revue française Grief. Revue sur les mondes du droit (Dalloz /Éditions de l’EHESS). Il a notamment publié Das Naturgesetz des Rechts (Suhrkamp, 1997), Das Alphabet des Rechts (Fischer, 2004) et L’unité du droit (Éditions de l’EHESS, 2014).

Gisèle Sapiro est sociologue, directrice d’études au CNRS et à l’EHESS et vice-présidente de l’EHESS pour les relations internationales. Auteure de La Guerre des écrivains, 1940-1953 (Fayard 1999), La Responsabilité de l’écrivain (Seuil 2011) et La Sociologie de la littérature (La Découverte, 2014), elle a mené des enquêtes sur la traduction et la circulation internationale des sciences humaines et sociales (Translatio, CNRS Editions, 2008) ; Traduire la littérature et les sciences humaines, DEPS publications, 2012 ; Sciences humaines en traduction, Institut français, 2014). Depuis 2013, elle dirige le projet européen INTERCO-SSH sur l’institutionnalisation et l’internationalisation des sciences humaines et sociales. Elle dirige, chez CNRS Éditions, la collection Culture & Sociétés et le Dictionnaire  Bourdieu (à paraître).

Bénédicte Savoy, ancienne élève de l’École Normale Supérieure (Fontenay) et agrégée d’allemand, enseigne l’histoire de l’art à la Technische Universität de Berlin. Elle est l’auteur de nombreux travaux consacrés à l’histoire des spoliations artistiques entre France et Allemagne, à la naissance des musées d’art en Europe et à la mise en place transnationale, aux XVIIIe et XIXe siècles, de disciplines universitaires telles l’archéologie et l’histoire de l’art.

Jakob Vogel est professeur d’histoire de l’Europe (XIXe-XXe siècles) au Centre d’histoire (Sciences Po Paris) depuis 2011. Il a auparavant enseigné à l’université de Cologne et été directeur-adjoint du Centre Marc Bloch à Berlin. Il est membre du conseil scientifique de l’Université franco-allemande (DFH-UFA). Il travaille notamment sur l’histoire des savoirs et des sciences en Europe et vient de codiriger l’ouvrage Shaping the transnational sphere. Experts, networks, and issues (c. 1850-1930) (Berghahn publishers, 2015).