Archives par mot-clé : Histoire des sciences et des techniques

Séance 8: Histoire sociale des idées juridiques (5 mai 2017)

La huitième et dernière séance du séminaire HiSoPo pour l’année 2016-2017, intitulée « Histoire sociale des idées juridiques » aura lieu le vendredi 5 mai 2017. L’événement sera l’occasion d’écouter deux interventions:

  • Soulef Ayad-Bergounioux (historienne) : La Révolution : un concept juridique ?

Les deux communications seront discutées par Frédéric Audren (Directeur de recherche au CNRS et chercheur au CEE, Directeur scientifique de l’École de droit) &  Yves Palau (maître de conférences HDR en sciences politiques, université Paris-Est Créteil/LIPHA).

La séance aura lieu le 5 mai de 10h à 13h, à Sciences Po Paris, 28 rue des Saints-Pères, Salle H405.

Roger Chartier, séance inaugurale du séminaire de l’ED de science politique de Paris 1, Paris, Centre Mahler, 5 décembre 2016

HiSoPo vous informe de la tenue d’une conférence de Roger Chartier le lundi 5 décembre 2016 à 18h organisée par l’École doctorale de science politique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Lundi 5 décembre 2016 à 18h
Centre Malher

9 rue Malher Paris 4e

Roger Chartier


Discutants : Frédérique Matonti, professeure de science politique, Université Paris 1, CESSP
Antoine Aubert et Antony Burlaud, doctorants ED de science politique de l’Université Paris 1, CESSP

Cette séance inaugurale du séminaire annuel de l’École Doctorale de Science Politique est consacrée aux travaux de l’historien Roger Chartier, professeur honoraire au Collège de France, où il a occupé pendant dix ans la chaire « Écrits et cultures dans l’Europe moderne ». Dans La main de l’auteur et l’esprit de l’imprimeur (Gallimard, 2015), recueil d’articles auxquels s’ajoute un inédit, il développe et approfondit une idée maîtresse : la signification d’un texte ne se limite pas à sa « lettre » ni à l’« intention » de l’auteur (l’une et l’autre s’avérant souvent inatteignables) , mais doit être rapportée aux différents modes d’intervention et d’appropriation qui contribuent à « faire » le texte : écritures et copies successives, composition et impression, édition, traductions, manières de lire…

À travers des études savantes et subtiles consacrées au Quichotte et aux pièces de Shakespeare (deux références cardinales dans l’œuvre de R. Chartier), mais aussi à la Brevisima Relacion de la destruycion de las Indias de Las Casas, l’historien démontre à quel point les significations d’un texte sont mobiles, malléables et donc multiples, spécialement entre les XVIe et XVIIIe siècles. La situation change à la fin du XVIIIe siècle, alors que le concept d’auteur revêt peu à peu son sens moderne. Les développements sur la « main » de l’auteur et « l’esprit » de l’imprimeur illustrent ainsi cette confrontation (ou : « négociation ») entre différents acteurs pour imposer des significations aux textes, et permettent un retour éclairant sur les matérialités de la vie intellectuelle de la « pré-modernité », alors que l’imprimé remplace petit à petit les manuscrits.

La Main de l’auteur et l’esprit de l’imprimeur revient sur les conditions de production, de circulation et d’appropriation des textes écrits à travers des études de cas, en mobilisant une érudition philologique impeccable. Mais, au-delà des études de cas, le livre poursuit un questionnement épistémologique entamé par Roger Chartier il y a plusieurs décennies, et forgé dans le dialogue avec des auteurs comme Bourdieu, Ricoeur, Foucault, Michel de Certeau, et les différents avatars de l’École des Annales (voir notamment Au bord de la falaise, Albin Michel, réed. 2009). Le séminaire visera donc à la fois à restituer le contenu du livre et à le resituer dans une œuvre historique de premier plan, qui est une source d’inspiration pour tous ceux qui s’intéressent, en sociologie historique, aux idées et aux intellectuels.

Séance 1: Idéologies scientifiques (22 novembre 2016)

La première séance du séminaire HiSoPo pour l’année 2016-2017, intitulée « Idéologies scientifiques » aura lieu le mardi 22 novembre 2016. Cette séance sera l’occasion d’écouter trois interventions:

Sébastien Lemerle (MCF en sociologie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, chercheur au CRESPPA-CSU) : « Le cerveau reptilien ou la légitimation biologique de la domination. Étude sur les usages politiques d’une idéologie scientifique »

Carole Reynaud-Paligot (Centre de recherche en histoire du XIXe siècle/Université de Paris1) : « La raciologie : usages politiques d’une idéologie scientifique »

Fabien Carrié (Docteur en science politique, Université Paris Ouest Nanterre – La Défense/Institut des sciences sociales du politique) : « Un antivivisectionnisme scientifique ? L’engagement des savants dans la cause animale en France et en Grande-Bretagne à la fin du XIXème siècle »

Les communications seront discutées par David Smadja (MCF en science politique à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, chercheur à l’IPHA – EE 7373).

La séance aura lieu le 22 novembre, entre 14h et 17h à l’Université Paris Ouest Nanterre, Bâtiment F (juste à droite en sortant de la gare Nanterre Université), Salle des Commissions (F142).

Journée d’étude « La cartographie des controverses : une méthode originale pour l’analyse numérique du débat publique », Lyon, IXXI/Centre Blaise Pascal, 26 septembre 2016

HiSoPo vous informe de la tenue d’une journée d’études « La cartographie des controverses : une méthode originale pour l’analyse numérique du débat publique » organisée par l’IXXI à l’ENS de Lyon (Centre Blaise Pascal) le lundi 26 septembre 2016. Développée dans la tradition des Sciences and Technology Studies et des Digital Methods, la cartographie des controverses propose une boîte à outils pour l’exploration et la visualisation des discussions sur la science et la technologie. L’étude des controverses comme l’analyse numérique des débats constituent des méthodes dont on sait d’ores et déjà l’utilité pour l’histoire sociale des idées politiques. Leur croisement ne peut par conséquent qu’intéresser certains nous.


PROGRAMME

Le matin, Tommaso Venturini (King’s college, anciennement au médialab de Sciences Po) présentera son HdR, et l’après-midi une rencontre avec des acteurs majeurs du domaine vous permettra de connaître les travaux en cours, à l’interface entre informatique, sciences de l’information, sociologie, droit…

Séance matin : 10h30-13h

Discussion du mémoire d’HDR de Tommaso Venturini (King’s College London) « Controversy Mapping, a Travel Companion »

Séance après-midi: 14h30 à 17h

Conférence sur la cartographie des controverses avec Richard Rogers (Université d’Amsterdam) ; Didier Bigo (King’s College London) ; Dominique Pestre (EHESS) ; Eric Fleury (INRIA) ; Dominique Vinck (Université de Lausanne) ; Vincenzo Zeno-Zencovich (Università di Roma Tre) ; Pablo Jensen (CNRS)


La journée d’études aura lieu au Centre Blaise Pascal (46 allée d’Italie, Lyon 7eme) Bâtiment M6, salle de conférences, rez-de-chaussée.

Avis de parution (prochaine): François Jarrige (dir.), Dompter Prométhée. Technologies et socialismes à l’âge romantique (1820-1870), Presses universitaires de Franche-Comté, 2016

HiSoPo vous informe de la parution prochaine (fin juin 2016) de l’ouvrage dirigé par François Jarrige, Dompter Prométhée. Technologies et socialismes à l’âge romantique (1820-1870), édité par les Presses universitaires de Franche-Comté dans la collection « Archives de l’imaginaire social ».


Résumé

Au XIXe siècle, les premiers penseurs et mouvements socialistes se sont enthousiasmés et inquiétés devant le déferlement des techniques annonçant la transformation du travail, l’accélération des transports ou la communication intégrale. Qu’il s’agisse des saint-simoniens, des fouriéristes ou des communistes, tous ont cherché à dompter le nouvel univers machinique pour le mettre au service de l’émancipation. Face aux ravages de la civilisation capitaliste, comment réguler les objets techniques ? Comment les mettre au service de la coopération et du progrès contre les appropriations indues et leurs potentiels destructeurs ? Ces questions toujours vives étaient déjà au cœur de leurs projets.


Le bon de souscription de l’ouvrage (table des matières inclue) est disponible sur le lien suivant : http://mshe.univ-fcomte.fr/documents/cahiers/Souscription-Promethee.pdf
Prix spécial de souscription jusqu’au 1er juillet 2016

 

Séance 5: Histoires collectives des socialismes : longue durée et grande échelle (8 avril 2016)

La cinquième séance 5 du séminaire HiSoPo, intitulée « Histoires collectives des socialismes : longue durée et grande échelle » a eu lieu le 8 avril 2016. Cette séance a été l’occasion d’écouter deux communications:

  • Vincent Bourdeau (MCF en philosophie Université de Franche-Comté/Logiques de l’agir) et François Jarrige (MCF en histoire, Université de Bourgogne/Centre Georges Chevrier), pour l’ouvrage Quand les socialistes inventaient l’avenir. Presse, théories et expériences, 1825-1860 (dir. Thomas Bouchet, Vincent Bourdeau, Edward Castleton, Ludovic Frobert, François Jarrige), Paris, La Découverte, 2015
  • Jean-Numa Ducange (MCF en histoire, Université de Rouen, GRHis), pour présenter le projet EUROSOC

Les deux interventions ont été discutées par Samuel Hayat (Chargé de recherche CNRS, CERAPS, Lille).

La séance aura lieu le 08 avril 2016, entre 14h et 17h, à Sciences Po, Salle Goguel, 56 rue des Saints-Pères, Paris, 75007, Bât. B, 5e étage.

Vous pouvez lire l’introduction de la séance faite par Thibaut Rioufreyt (Docteur en science politique, chercheur associé au laboratoire Triangle) ici en format PDF:Introduction_S5_séminaire_HiSoPo_2016_04_08. Vous pouvez également écouter l’enregistrement audio de cette séance ici:

Avis de parution: Dominique Pestre (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, 3 tomes, Le Seuil, 15 octobre 2015

HiSoPo vous informe de la parution d’une Histoire des sciences et des savoirs en trois tomes, aux éditions du Seuil sous la direction de Dominique Pestre, directeur d’études à l’EHESS, au Centre Alexandre Koyré. Cette synthèse monumentale propose rien de moins qu’une étude des sciences et des savoirs de la Renaissance jusqu’à nos jours, réunissant les contributions de plus de 60 chercheurs, dont 29 étrangers (États-Unis, Angleterre, Allemagne, Suède, Italie, Chine, Japon, Inde, etc.). Les trois tomes s’enchaînent selon un ordre chronologique (Tome 1. De la Renaissance aux Lumières ; Tome 2. Modernité et Globalisation, 1770-1914 ; Tome 3. Le siècle des technosciences, depuis 1914) mais sont structurés selon une même organisation thématique. Ils exposent en premier lieu ce qu’est la science à chacune des époques étudiées et comment elle s’inscrit dans la société et la culture de la période, puis proposent un panorama approfondi de l’évolution des principaux champs et disciplines phares, et enfin inscrivent les évolutions scientifiques dans l’histoire globale et dans les enjeux de gouvernement (de la nature, des corps, des savoirs, de la société, du progrès, de ses risques, etc.). Vous trouverez la présentation détaillée de chacun des tomes sur le site l’éditeur (Tome 1, Tome 2, Tome 3) ainsi que ci-joint (PESTRE_Dominique_Histoire_sciences_et_savoirs_3tomes).