Archives par mot-clé : Foucault

Avis de parution: Pierre sauvêtre, Foucault, Paris, Ellipses, coll. « Pas à pas », 2017

HiSoPo vous informe de la parution de Foucault par Pierre Sauvêtre aux éditions Ellipses dans la collection « Pas à pas ». Il s’agit d’une introduction générale à Foucault qui pourrait intéresser certains collègues et étudiants.


Présentation

Michel Foucault est encensé pour avoir amené la philosophie hors de ses sentiers battus, dans les mondes interlopes de la folie, du crime et de la sexualité ; il est célébré pour avoir abordé la diversité des concepts du savoir, du pouvoir et du sujet sans avoir cherché à construire un système philosophique ; il est magnifié pour avoir fourni une  » boîte à outils  » dont on pourrait se servir à l’envi pour dynamiter toutes les évidences.
Mais derrière cette apparence de curiosité disparate se cache une constance philosophique qui vise à donner une image foncièrement nouvelle de ce que c’est que connaître en Occident : à quelles contraintes historiques la formation de nos savoirs a-t-elle été liée ? De quels formidables asservissements au pouvoir l’accumulation de savoir se paye-t-elle ? De quelles possibilités de transfiguration de notre être même de sujet le savoir peut-il s’accompagner ?
C’est cette perspective d’un matérialisme du savoir qu’aborde ce livre d’introduction qui propose une lecture approfondie des principaux ouvrages de Foucault : L’Histoire de la folie, Les Mots et les Choses, Surveiller et Punir et les trois volumes de l’Histoire de la sexualité. L’enquête philosophique sur la matérialité du savoir se découvre dans l’unité du concept d’expérience à travers trois axes : les conditions de formation de l’expérience, son processus de constitution et les transformations qui lui sont inhérentes.
En nous faisant prendre part à cette expérience, Foucault invente l’attitude expérimentale en philosophie qui nous convie à une tâche insoupçonnée : nous mettre à distance de ce que nous sommes pour devenir un autre nous-mêmes.


Vous trouverez plus de détails – notamment la table des matières et des extraits – sur le site de l’éditeur: http://www.editions-ellipses.fr/product_info.php?manufacturers_id=349&products_id=11402

Conférence « Kant, Foucault et le droit. Pour une relecture de la philosophie du droit »

HiSoPo vous informe de l’organisation de la conférence de Diogo Sardinha, Président du Collège international de philosophie, intitulée « Kant, Foucault et le droit. Pour une relecture de la philosophie du droit ».

Images intégrées 1

L’événement aura lieu le Jeudi 24 Mars à partir de 17h en salle T204 à l’Université Paris 13. Cette conférence est organisée dans le cadre de l’inauguration des séminaires “Philosophie du droit”. Elle sera présidée par Jean-René Garcia, Professeur des Universités associé en Droit public de l’Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité. Si vous souhaitez y participer, il faut confirmer votre présence par courriel à recherche.dsps@univ-paris13.fr

 

Conference « Michel Foucault and Neoliberalism », AUP Center for Critical Democracy, March 25-26.

HiSoPo vous informe de l’organisation par le Center for Critical Democracy Studies de l’Université américaine de Paris d’une conférence sur Michel Foucault et le néolibéralisme les 25-26 mars. L’événement aura lieu au 6 rue du Colonel Combes, 75007, Paris, Salle C-104. Pour pouvoir y participer, il faut s’enregistrer à l’adresse suivante: criticaldemocracy@aup.edu. Vous en trouverez le programme ci-dessous.

The Center for Critical Democracy Studies at the 

American University of Paris presents

Michel Foucault and Neoliberalism 

Organized by

Stephen Sawyer and Daniel Steinmetz-Jenkins

March 25th, 9h-18h30 & March 26th, 10h-13h

6 rue du Colonel Combes Paris 75007 Room C-104

Friday, March 25

9h-9h15: Introductory Remarks Stephen Sawyer

9h15-10h30: Contextualizing Foucault

-Daniel Steinmetz-Jenkins, Foucault and the Neo-liberalism Debate: On the Limitations of a Contextualist Approach
-Claudia Castiglioni, Foucault, Neoliberalism, and the Iranian revolution: an unconventional thinker confronted with an unconventional revolution

10h30-10h45: Short Coffee Break

10h45-12h: Foucault and Politics

-Duncan Kelly, Michel Foucault as Historian of Political Thought
-Aner Barzilay, A rereading of Foucault’s Lectures on the Birth of Biopolitics in light of his early reading of Marx 12h-1h30: Lunch

13h30-15h15: Foucault and the State

-Luca Paltrinieri, Beyond Foucault and neoliberalism: firms, self-employment, self-entrepreneurship today

-Luca Provenzano, Of state-phobia and conceptual inflationism: Foucault and the aporias of anti-Statism

15h15-15h30: Short Coffee Break

15h30-16h45: Was Foucault a Neo-Liberal?

-Micheal Behrent, Neoliberalism: The Highest Stage of Anti-Humanism?…
-Serge Audier, Foucault est-il un bon guide pour comprendre, critiquer et combattre le néolibéralisme

17h-18h15: Thinking Foucault and Neoliberalism after the University of Chicago Lectures

-Bernard Harcourt, Foucault’s Critiques of Neoliberalism
-François Ewald, Vérité du néolibéralisme

Saturday, March 26

10h-12h: Governmentality

-Judith Revel, Qu’est-ce que gouverner aujourd’hui? Du gouvernement des vivants au gouvernement des conduites, et retour
-Danilo Scholz, Michel Foucault and François Châtelet: Governmentality and État savant
-Colin Gordon, The political project of Foucault’s governmentality lectures

12h-13h: Closing remarks

Stephen Sawyer and Bernard Harcourt

Rencontre autour de Foucault à Münsterlingen et Œuvres de Michel Foucault, Librairie du Boulevard, Genève, 25 février 2016.

HiSoPo vous informe de la Rencontre autour de deux ouvrages: Foucault à Münsterlingen. À l’origine de l’Histoire de la folie, sous la direction de Jean-François Bert et Elisabetta Basso, aux Éditions de l’EHESS, et Œuvres de Michel Foucault, Tomes 1 et 2, sous la direction de Frédéric Gros, aux Éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade.

Intervenants:

  • Jean-François Bert, maître d’enseignement et de recherche, Université de Lausanne
  • Martin Rueff, professeur, Université de Genève
  • René Wetzel, professeur, Université de Genève.

Cette rencontre aura lieu le jeudi 25 février à 17h, à la Librairie du Boulevard, 34, rue de Carouge, 1205 Genève (Suisse).

Foucault_à_Münsterlingen

Avis de parution: Jean-François Bert & Elisabetta Basso (dir.), « Foucault à Münsterlingen », Paris, Éd. de l’EHESS, 2015.

HiSoPo vous informe de la parution de l’ouvrage sous la direction de Jean-François Bert et Elisabetta Basso « Foucault à Münsterlingen. À l’origine de l’Histoire de la folie » aux Éditions EHESS. Les textes côtoient les photographies réalisées par Jacqueline Verdeaux.

Présentation

En 1954, Michel Foucault participe à une fête des fous à l’asile psychiatrique suisse de Münsterlingen, dont il reste des photos, inédites. Étrange cérémonie, survivance d’un rituel hérité directement du Moyen Âge, qui marqua le jeune philosophe en train d’élaborer une nouvelle manière de parler de la folie et de son histoire. Cette visite de Michel Foucault en mars 1954 à l’asile psychiatrique suisse de Münsterlingen le jour d’un carnaval des fous nous apprend beaucoup à la fois sur le jeune philosophe – l’année 1954 est riche en événements pour lui –, mais aussi sur ce rituel qui a perduré jusqu’au milieu du xxe siècle. Photos, archives, textes éclairent ce moment trop souvent négligé par les spécialistes de Michel Foucault. Ce début des années 1950 est pourtant marqué par l’entrée de Foucault dans les asiles et par sa passion pour les innovations qui touchent la psychologie clinique. C’est la germaniste Jacqueline Verdeaux, munie d’un Leika, qui photographie. Ces images laissent entrevoir l’étrange sensation qu’a pu ressentir Foucault lors de ce jour improbable où les fous « jouent » aux fous. Une sensation d’autant plus étrange que l’asile cantonal est, avec la clinique universitaire du Burghölzli de Zürich, l’une des plaques tournantes de la psychiatrie suisse. Ce livre, qui aborde une période inexplorée, et non abordée dans La Pléiade à paraître, nous pousse à renverser les perspectives familières concernant Michel Foucault.
Table des matières

« Retour à Münsterlingen » par Jean-François Bert

La « gentille dame Largactil », la « méchante dame Geigy » : la clinique psychiatrique de Münsterlingen vers 1954, par Magaly Tornay, traduction de Yann Dahhaoui

Foucault et le Rorschach, par Jean-François Bert & Elisabetta Basso

Foucault et le Carnaval, par Emmanuel Désveaux

Foucault à Lille, 1952-1955 :  entre philosophie et psychologie, par Philippe Sabot

Fiches préparatoires de Michel Foucault sur l’histoire de la psychiatrie, par Jean-François Bert & Elisabetta Basso
Première lecture de Traum und Existenz, Transcription Jean-François Bert, présentation Elisabetta Basso

Le rêve et de l’existence, histoire d’une traduction, par Elisabetta Basso

Correspondance Foucault-Binswanger, traduction de René Wetzel, présentation par Elisabeth Basso

De quelques sources de Maladie mentale et personnalité. Réflexologie pavlovienne et critique sociale, par Luca Paltrinieri

Foucault et le savoir psychologique : retour sur deux articles rédigés en 1954, par Jean-François Bert

La fête des fous de Michel Foucault, par Yann Dahhaoui

Unissons-nous, soyons fous ! ». Fête des fous, carnaval et Mad Pride : Continuités, ruptures et perspectives, par René Wetzel
Pour plus de détails, voir la page consacrée à l’ouvrage sur le site des Éditions de l’EHESS.

JE « Relire Foucault de la Pléiade », Paris, EHESS, 6 janvier 2016

HiSoPo vous informe de l’organisation d’une journée d’étude intitulée « Relire Foucault de la Pléiade » qui se tiendra mercredi 6 janvier 2016 à l’EHESS sous la direction de Bernard E. Harcourt, Directeur d’études à l’EHESS.

Journée d’études

 « RELIRE LE FOUCAULT DE LA PLÉIADE »

6 janvier 2016

École des Hautes études en sciences sociales

amphithéâtre François-Furet

105 bd Raspail 75006 Paris


En novembre 2015, Michel Foucault fait son entrée à la Pléiade. La question que nous allons nous poser, dans cette journée d’étude, est la suivante : Est-il possible de discerner aujourd’hui une nouvelle lecture de Foucault grâce a cette édition Pléiade, les nouvelles notices, ou l’événement même de son entrée? Est-ce que la publication des cours au Collège de France, l’accès aux nouvelles archives du Fonds Foucault à la BnF, ou d’autres développements récents, nous permettent de repenser les livres, la collection des œuvres publiées dans cette nouvelle édition Pléiade, ou, plus largement, « l’intervention Foucault »? Pourrait-on discerner un nouveau Foucault ?

Intervenants: Frédéric Gros, Arianna Sforzini, Daniele Lorenzini, François Delaporte, Daniel Defert, Jean-Francois Bert, Philippe Chevallier, Martin Rueff, Bernard E. Harcourt et Philippe Sabot.

 

 

Avis de parution: Arnault Skornicki, La grande soif de l’État. Michel Foucault avec les sciences sociales, Les Prairies ordinaires, 2015.

Arnault Skornicki, La grande soif de l’État. Michel Foucault avec les sciences sociales, Les Prairies ordinaires, coll. « Essais », 2015, 282 p., 20 euros

Présentation

Michel Foucault n’a pas la réputation d’être un théoricien de l’État, et pour cause : il a implacablement critiqué les grandes théories de l’État, qu’elles soient philosophiques, marxistes ou juridiques. Contre l’assimilation de la politique à l’État, il entendait analyser les « micro-pouvoirs » là où ils s’exercent – dans l’école, la prison, la caserne, l’usine, la sexualité, la clinique, l’asile, etc. Cet ouvrage ambitieux veut lire Foucault contre Foucault et montrer que ses travaux des années 1970 (en particulier les cours au Collège de France) sont indispensables pour repenser, aujourd’hui, la question de l’État. 

Il existe bel et bien une théorie foucaldienne de l’État. Bien qu’elle ne soit ni systématique ni achevée, il est possible de la reconstituer tant à partir de la fabuleuse richesse historique et conceptuelle des textes de Foucault qu’en l’obligeant à dialoguer avec de grandes entreprises voisines, venues de la philosophie et des sciences sociales : le marxisme (Althusser, E. P. Thompson, Poulantzas), Max Weber, Norbert Elias ou Pierre Bourdieu, mais aussi E. Kantorowicz, Carl Schmitt ou P. Legendre… 

La généalogie est compatible avec la sociologie, que Foucault tendait à mettre à distance. Les concepts de pouvoir, biopolitique, discipline, pastorale, gouvernementalité, libéralisme ne sont pas autre chose que des outils pour saisir « l’étatisation des rapports de pouvoir », ou les processus de monopolisation politique qui, de la Renaissance à nos jours, sont au principe de nos prétendus Léviathans en Europe. L’État ? Non pas le plus froid de tous les monstres froids, non pas seulement un grand appareil répressif, mais l’effet et l’opérateur de gouvernementalités multiples, de rationalités hétérogènes, de dispositifs variés : tantôt souveraineté fragile et hésitante, tantôt bureaucratie libérale et bienveillante, tantôt parti-État totalitaire… Un rapprochement avec la sociologie historique montrera les limites comme l’originalité de l’approche foucaldienne, sur la question de la concentration du pouvoir, du rôle des luttes dans la construction de l’État, ou encore de ses origines religieuses.

Ceci n’est donc pas un nouveau livre sur Foucault. C’est un livre sur l’État et la possibilité toujours vivante d’en faire une théorie, retrempée dans l’eau acide de la généalogie, en engageant une discussion critique avec sa contribution, en déplaçant ou complétant certains de ses développements et en tirant, au bout du chemin, quelques leçons politiques de ce grand inactuel. 

Vous trouverez  ci-joint la page et la quatrième de couverture de l’ouvrage (La soif de l’État_Skornicki).

Arnault Skornicki est maître de conférences en science politique à l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense. Il est l’auteur de deux livres : L’Économiste, la cour et la patrie. L’économie politique dans la France des Lumières (CNRS, 2011) et, avec Jérôme Tournadre, La nouvelle histoire des idées politiques (La Découverte, 2015).

Soirée autour de la parution de « Foucault à Münsterlingen, À l’origine de l’Histoire de la folie », Éd. de l’EHESS, 18 novembre, EHESS.

HiSoPo vous informe de l’organisation de la soirée consacrée à la parution de Foucault à Münsterligen, À l’origine de l’Histoire de la folie aux Éditions de l’EHESS mercredi 18 novembre à 18h à l’Amphithéâtre François-Furet au 105, boulevard Raspail, Paris VIe. Jean-François Bert, Jean-Christophe Coffin, Daniel Fabre, Frédéric Gros, Laurie Laufer, Luca Paltrinieri et Richard Rechtman interviendront à cette occasion.

Avis de parution: Christian Laval, Luca Paltrinieri et Ferhat Taylan (dir.), Marx et Foucault, Paris, La Découverte, novembre 2015

HiSoPo vous informe de la parution de l’ouvrage collectif Marx & Foucault. Lectures, usages, confrontations, sous la direction de Christian Laval, Luca Paltrinieri et Ferhat Taylan, aux éditions La Découverte.

Présentation

Marx et Foucault : deux œuvres, deux pensées sans lesquelles on ne peut saisir le sens de notre présent. Pas de théorie critique qui puisse se passer de leurs concepts et de leurs analyses. Et pas de luttes qui ne renvoient à tel moment ou à tel aspect de leur héritage. Pourtant, de l’un à l’autre le passage ne va pas de soi. Les époques, les intentions, les philosophies même ne sont pas superposables. Hétérogènes donc, ces pensées font, l’une et l’autre, obstacle à tout « foucaldo-marxisme ». L’ouvrage vise à montrer des rapports mobiles et complexes, non des identités profondes ou des incompatibilités d’essence. Rapports de Foucault à Marx : il prend appui sur lui pour le déborder, l’envelopper, et parfois l’opposer à lui-même. Rapports de Foucault aux marxismes, sous leurs variantes les plus diverses, humaniste, existentialiste, althussérienne, qui n’ont cessé de composer les actualités changeantes de Foucault. Rapports des marxistes, d’hier et d’aujourd’hui, à Foucault : comment l’ont-ils lu ? Que lui ont-ils reproché, que lui ont-ils emprunté ? Qu’en font-ils aujourd’hui de neuf ? C’est donc l’actualité d’une lecture croisée de Marx et Foucault qui est au centre des contributions de cet ouvrage et qui ouvre sur un espace fécond pour l’avenir de la pensée critique.

Contributeurs

Étienne Balibar • Jean-François Bert • Jacques Bidet • Sandro Chignola • Pierre Dardot • Federica Giardini • Stéphane Haber • Manlio Iofrida • Laurent Jeanpierre • Rudy M. Leonelli • Isabell Lorey • Antonio Negri Massimiliano Nicoli • Roberto Nigro • Hervé Oulc’hen Julien Pallotta • Emmanuel Renault • Judith Revel Diogo Sardinha • Pierre Sauvêtre • Guillaume Sibertin-Blanc.

Vous trouverez la couverture en pièce jointe, la table des matières et la présentation de l’éditeur sur ce lien.