Archives par mot-clé : Édition numérique

Table-ronde Circulations des sciences sociales entre la France et l’Allemagne, Paris, EHESS, 15 mars 2016

HiSoPo vous informe de l’organisation d’une table ronde par les Éditions de l’EHESS, l’Institut français et la Fondation Maison des sciences de l’homme à l’occasion de la venue d’une délégation d’éditeurs allemands en sciences humaines et des rencontres de traducteurs «Penser en Langues/ in Sprachen denken ».

 

Circulations des sciences sociales entre la France et l’Allemagne

Quels héritages et quelles dynamiques aujourd’hui ?

 

Mardi 15 mars de 18 h 00 à 20 h 00

EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris, Amphi Furet

avec

Michel Espagne, germaniste et historien de la culture, ENS

Rainer Maria Kiesow, juriste, EHESS

Gisèle Sapiro, sociologue, EHESS

Bénédicte Savoy, historienne de l’art, Technische Universität, Berlin

Jakob Vogel, historien, Sciences Po, Paris

animée par Franziska Humphreys, responsable du programme franco-allemand de la FMSH

 Si les traductions entre le français et l’allemand peuvent être considérées à certains égards comme abondantes dans le domaine de la philosophie, elles sont plus limitées dans d’autres disciplines comme l’histoire ou la sociologie. En réalité, la circulation transnationale des textes présente dans tous les champs du savoir des décalages, des impasses, des distorsions (parfois fécondes) mais aussi de grands oublis. Le regard sur la longue durée permet-il d’éclairer les échanges contemporains ? Quel(s) rôle(s) y jouent les traditions intellectuelles, les transferts culturels, les cadres sociaux et économiques ou encore les attentes supposées du public ?

 La table ronde sera suivi d’un cocktail.

———-

Michel Espagne est directeur de recherche au CNRS, directeur de l’UMR Pays germaniques : transferts culturels (ENS-CNRS), responsable du labex TransferS. Il dirige la Revue germanique internationale (CNRS-éditions) et une série « Voix allemandes » chez Belin. Il a co-dirigé un Dictionnaire du monde germanique (Bayard, 2007) et avec Bénédicte Savoy un Dictionnaire des historiens d’art allemands. Dernier ouvrage personnel L’Ambre et le fossile. Transferts germano-russes dans les sciences humaines (Armand Colin, 2014).

Rainer Maria Kiesow est juriste et directeur d’études à l’EHESS à Paris. Il est le directeur du Centre Georg Simmel. Recherches franco-allemandes en sciences sociales (EHESS/CNRS). Il est co-fondateur et directeur de la revue allemande Myops. Berichte aus der Welt des Rechts (C.H.Beck, Munich) et de la revue française Grief. Revue sur les mondes du droit (Dalloz /Éditions de l’EHESS). Il a notamment publié Das Naturgesetz des Rechts (Suhrkamp, 1997), Das Alphabet des Rechts (Fischer, 2004) et L’unité du droit (Éditions de l’EHESS, 2014).

Gisèle Sapiro est sociologue, directrice d’études au CNRS et à l’EHESS et vice-présidente de l’EHESS pour les relations internationales. Auteure de La Guerre des écrivains, 1940-1953 (Fayard 1999), La Responsabilité de l’écrivain (Seuil 2011) et La Sociologie de la littérature (La Découverte, 2014), elle a mené des enquêtes sur la traduction et la circulation internationale des sciences humaines et sociales (Translatio, CNRS Editions, 2008) ; Traduire la littérature et les sciences humaines, DEPS publications, 2012 ; Sciences humaines en traduction, Institut français, 2014). Depuis 2013, elle dirige le projet européen INTERCO-SSH sur l’institutionnalisation et l’internationalisation des sciences humaines et sociales. Elle dirige, chez CNRS Éditions, la collection Culture & Sociétés et le Dictionnaire  Bourdieu (à paraître).

Bénédicte Savoy, ancienne élève de l’École Normale Supérieure (Fontenay) et agrégée d’allemand, enseigne l’histoire de l’art à la Technische Universität de Berlin. Elle est l’auteur de nombreux travaux consacrés à l’histoire des spoliations artistiques entre France et Allemagne, à la naissance des musées d’art en Europe et à la mise en place transnationale, aux XVIIIe et XIXe siècles, de disciplines universitaires telles l’archéologie et l’histoire de l’art.

Jakob Vogel est professeur d’histoire de l’Europe (XIXe-XXe siècles) au Centre d’histoire (Sciences Po Paris) depuis 2011. Il a auparavant enseigné à l’université de Cologne et été directeur-adjoint du Centre Marc Bloch à Berlin. Il est membre du conseil scientifique de l’Université franco-allemande (DFH-UFA). Il travaille notamment sur l’histoire des savoirs et des sciences en Europe et vient de codiriger l’ouvrage Shaping the transnational sphere. Experts, networks, and issues (c. 1850-1930) (Berghahn publishers, 2015).

 

 

Nouveau tutoriel dépôt publications dans HAL, CCSD

HAL est une plate-forme ouverte destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés. HiSoPo ne peut que soutenir cette initiative libre qui permet aux chercheurs de pouvoir archiver de manière pérenne leurs publications sans en être dépossédés. C’est pourquoi nous relayons l’info suivante pour pouvoir sensibiliser les collègues à ces questions tout en leur donnant des solutions pratiques.

Le CCSD (Centre pour la communication scientifique directe / CNRS)  vient de créer un nouveau tutoriel  pour  aider les chercheurs et enseignants-chercheurs à déposer leurs publications dans HAL. Ce nouveau tutoriel très visuel et bien documenté est plutôt destinée à aider aux dépôts de publications. Cependant, il peut être utilisé pour vous aider à déposer les références de vos publications, également appelées « métadonnées » dans le tutoriel. Vous le trouverez ici:  https://www.slideshare.net/OAccsd/dposer-dans-hal-mode-demploi


Libre accès aux publications scientifiques – Consultation sur la future loi sur le numérique

Une consultation est ouverte sur la future loi sur le numérique (http://www.republique-). Celle-ci contient, entre autres, un article portant sur le « Libre accès aux publications scientifiques de la recherche publique » (article 9). La rédaction de cet article est en deçà de ce qui se pratique sur HAL et de ce que demandent les financeurs publics que sont l’ANR ou l’ERC. En effet, l’article du projet de loi prévoit :

« I. Lorsque un écrit scientifique, issu d’une activité de recherche financée au moins pour moitié par des fonds publics, est publié dans un périodique, un ouvrage paraissant au moins une fois par an, des actes de congrès ou de colloques ou des recueils de mélanges, son auteur, même en cas de cession exclusive à un éditeur, dispose du droit de mettre à disposition gratuitement sous une forme numérique, sous réserve des droits des éventuels coauteurs, la dernière version acceptée de son manuscrit par son éditeur et à l’exclusion du travail de mise en forme qui incombe à ce dernier, au terme d’un délai de douze mois pour les sciences, la technique et la médecine et de vingt-quatre mois pour les sciences humaines et sociales, à compter de date de la première publication. Cette mise à disposition ne peut donner lieu à aucune exploitation commerciale. »

Le délai de 24 mois pour les sciences humaines et sociales est beaucoup trop élevé, et ce d’autant plus que l’ERC exige la mise en open access dans les 6 mois (http://erc.europa.eu/sites/ ).

À la fois parce que cet article de loi nous concerne tous et parce que l’ouverture d’une consultation permet d’y participer, HiSoPo vous invite à donner votre avis. Afin de vous faire un avis étayé et documenté, vous retrouverez plusieurs propositions alternatives (accès intégral/dépôt obligatoire en archive ouverte) sur lesquelles il est possible de voter sur la page dédiée à cette fin du site République numérique.

 

Ateliers pratiques numériques CMW/EVS/HiSoMA/Triangle Lyon 2014-2016

Présentations

Les Ateliers Pratiques Numériques (APN) sont mis en place par les laboratoires lyonnais suivants : le Centre Max Weber (UMR 5283) / Environnement Ville Société (UMR 5600) / Triangle (UMR 5206), le LARHRA et HiSoMA.

Le programme en cours de construction, propose aux chercheurs et doctorants différents modules d’ateliers pour l’usage des outils numériques en SHS : cartographie, statistiques, analyse qualitative, analyse textuelle, édition critique, conception de bases de données, analyse de réseau, etc. Chaque module d’ateliers est introduit par une conférence organisée par le Chantier Humanités Numériques du laboratoire Triangle.

Lors des Conférences en Humanités Numériques et des Atelier Pratiques Numériques, par le bais d’un retour réflexif des intervenant.e.s sur leurs propres travaux et usages d’outils et méthodes numériques, nous (chercheur.e.s, post-doctorant.e.s en SHS, ingénieur.e.s) tenterons de faire émerger les questions nécessaires au choix d’outils et méthodes adaptés à nos recherches.

Pratique

Ces ateliers sont ouverts à tous les membres des laboratoires organisateurs.

Les procédures de validation pour les doctorant.e.s :

  • Présence d’un minimum de 10h sur les ateliers et conf de votre choix (ex : 8h Module Carto + 4h Module Édition numérique = 12h de formation validables par l’ED)
  • Les heures des conférences HN sont prises en compte dans les 10h nécessaires à la validation si au moins 1 atelier des APN a été suivi

Prochaines dates

Dates récentes

Atelier méthodologique analyse textuelle, Tours, 27-28 mai 2015

La Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire, l’UMR CITERES et l’Association des Doctorants en SHS de Tours (ADSHS) ont organisé à Tours un atelier méthodologique les 27 et 28 mai 2015 sur le thème « Analyse de discours, analyse de contenu, quels enjeux, quels outils ? ou comment s’y retrouver dans les techniques qualitatives informatisées en SHS ». Vous trouverez ici le programme de ces deux journées de formation très intéressantes en pièce jointe (Atelier_méthodologique_Tours_programme_2015_05) ainsi que le lien vers la page web de l’événement sur le site de la MSH Val de Loire. Ce type de formations méthodologique s’avère précieux car il peut contribuer à l’opérationnalisation de l’histoire sociale des idées politiques en fournissant outils et méthodes de collecte, de structuration et d’analyse des données empiriques.