Méthodologie

La méthodologie est une dimension encore trop souvent éludée dans l’étude des idées politiques. Pourtant, les impasses méthodologiques ont joué un rôle plus important qu’il n’y paraît dans la dévaluation de l’étude des idées au sein de la science politique française à partir des années 1980. Face au « tournant sociologique » et à la rigueur en termes de recherche empirique et de réflexivité méthodologique qu’il a impliqué, l’histoire des idées politiques classique s’est trouvée en difficulté, ramenée à une simple analyse de contenu sans véritable méthode. Il s’agit donc de faire nôtre les apports des sciences sociales en termes de techniques de collecte des matériaux (entretiens, approche ethnographie avec l’observation participante ou non, travail d’archives, recensement statistique) et d’analyse des données (utilisation CAQDAS, ACM, statistique textuelle, analyse de réseaux, etc.) pour renouveller les approches méthodologiques dans l’étude des idées politiques.

Dans cette perspective, cette rubrique a deux objectifs. D’une part, il s’agit de proposer une cartographie en ligne des outils existants à la disposition des chercheurs en histoire sociale des idées politiques : logiciels et leurs tutoriels, fiches méthodologiques (par exemple sur les bases de données prosopographiques, etc.). D’autre part, il s’agit de suivre l’actualité des formations techniques et méthodologiques en lien avec l’histoire sociale des idées politiques (ateliers d’initiation et d’apprentissage à un logiciel, formations plus méthodologiques sur les apports et les limites de telle ou telle méthode, etc.). HiSoPo peut ainsi apporter des ressources à ses membres. Toutefois, plutôt que de proposer des formations dans notre coin, entre nous, le choix qui est le nôtre est davantage de mettre au courant et en relation avec ce qui existe déjà en termes de services proposés par les ITA et les chercheurs des laboratoires, les URFIST (Unités Régionales de Formation à l’Information Scientifique et Technique), le Cléo (Centre pour l’édition électronique ouverte), etc. Être un carrefour d’échanges plutôt qu’un espace à part, un lien et un lieu à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Groupe de recherche sur l'histoire sociale des idées politiques